La naissance des Dieux et Antigone, comment rendre la mythologie accessible à tous

Rendre accessible et ludique la mythologie, voilà un pari risqué. C’est l’objectif que s’est fixé Luc Ferry (ancien Ministre de l’Éducation Nationale entre 2002 et 2004-NDLR) en créant la collection « La Sagesse des Mythes ». Adapter aussi en BD les grands textes basés sur la mythologie, d’Antigone à l’Iliade, la plupart des grands thèmes de la Grèce antique sont abordés avec succès dans cette collection éditée chez Glénat. Par Sidney TRUC.

La Naissance des DieuxTout d’abord La Naissance des Dieux, avec Clotilde Bruneau au scénario et Dim. D et Federico Santagati aux dessins. « Au commencement, il n’y avait que chaos. Un désordre absolu, sans caractère, ni conscience, une divinité impersonnelle. Tout était indistinct, sans forme, sans contour. » Comment la Terre est devenue Terre, engendrée d’elle-même par Gaïa qui donne naissance à Ouranos, le ciel. S’unissant à son propre fils, Gaïa met au monde des enfants tous plus monstrueux les uns que les autres : douze Titans extrêmement violents, trois cyclopes et trois cent-bras dotés d’une violence et d’une force dépassant celles de leurs frères et sœurs. Face à ces terreurs, Ouranos, leur père les enferme au plus profond des entrailles de la Terre. Mais Gaïa veut voir ses enfants, la chair de sa chair. Elle fait appel à eux pour qu’ils se révoltent face à leur père. Cronos répond à cet appel, libère ses frères et sœurs et détrône son père en prenant le pouvoir de ce nouveau monde.

Craignant la force et la violence des cyclopes et des cent-bras il les enferma au cœur de la Terre et pris pour épouse Rhéa, sa sœur. On se dit que la série Games of Thrones à côté de la mythologie grecque a un petit côté Martine à la plage. Cronos et Rhéa eurent plusieurs enfants, que Cronos décida de faire disparaitre dans son propre ventre afin de ne jamais être détrôné par l’un de ses enfants. Mais c’était sans compter sur la puissance de l’amour d’une mère. Rhéa réussit à cacher son dernier né, Zeus qui décida de rétablir l’ordre des choses et de tenter de s’opposer à son père et de libérer sa fratrie, donnant naissance à un monde en équilibre et par la même aux Dieux de la mythologie grecque. Tout le monde suit ? Parfait.

La Naissance des Dieux, Glénat, La Sagesse des Mythes, 14,50 €

AntigoneLa mythologie est aussi peuplée d’histoires mêlant fratricide, parricides et inceste tout en essayant de dégager cependant une certaine morale. C’est le cas du mythe d’Antigone, également adaptée en BD dans la collection La Sagesse des Mythes. Pour chaque album, Luc Ferry fait appel à des dessinateurs différents. Pour Antigone, c’est Giuseppe Baiguera qui est au dessin. La scénariste, Clotilde Bruneau, reste la même sur tous les albums de la collection. Antigone, fille d’Œdipe (parricide et ayant épousé sa mère Jocaste, un de plus) vient à Thèbes pour annoncer la mort de son père à ses frères et sœurs : Étéocle, Polynice et Ismène.

Mis aux bans de la société, Œdipe avait dû renoncer au trône de Thèbes, laissant au frère de Jocaste, Créon, le soin de gouverner la Cité. Étéocle et Polynice doivent donc succéder à leur défunt père au trône de Thèbes, mais reste à savoir qui doit être le chef. Ils décident donc de gouverner chacun leur tour tous les ans. Mais aveuglés par leur soif de pouvoir, les deux frères vont s’adonner à une lutte fratricide qui va entrainer leur sœur, Antigone, sur de funestes chemins.

Un dessin très réaliste, des aventures à grand spectacle, des traitres, des méchants qui se servent aussi des humains comme de pantins, les dieux grecs comme ceux adorés par les Romains qui sont souvent les mêmes mais avec des noms différents ne sont pas des tendres. Ce qui explique aussi l’apparition des religions monothéistes qui brûleront les statues de ces dieux guerriers et sans pitié dépassés par la complexité de leurs origines et de leurs volontés de pouvoirs.

Antigone, Glénat, La Sagesse des Mythes, 14,50 €