Le Rêve du requin, le retour de Lambert pirate cruel à monocle

Plus de vingt ans pour que Lambert, le héros de Matthias Schultheiss dans Le Rêve du requin, revienne perturber nos nuits. Car c’est un violent Lambert pour ceux qui ne le connaissent pas et non pas lu le premier cycle de ses aventures. Et il n’a pas changé.

Le Rêve du requin Pour ce second cycle tout commence par une scène de torture. Le ton est donné. Lambert, monocle à l’œil gauche, est aux commandes. Arrêt sur image et retour en arrière. Lambert et Sarah, sa compagne, sont sur un bateau en pleine tempête. Une vague énorme balaie le navire. Lambert, blessé, s’accroche à l’épave et va survivre comme il peut. Il y laisse un œil et discute avec une paire de fantômes. Un gros requin blanc va venir lui tenir compagnie. Erreur fatale pour le squale.

Dire que ce retour de Lambert ne fait pas dans la dentelle est un euphémisme. Lambert est un vrai aventurier psychopathe et son futur, en tenant compte de cet album, ne va pas être de tout repos en particulier pour ses ennemis potentiels. Sanglant, violent, sauvage, ce tome 1 du second cycle (une intégrale du cycle 1 sort simultanément) annonce la couleur. Âmes sensibles s’abstenir mais ceux qui aiment frissonner d’angoisse vont adore ce voyage au bout de l’enfer.

Le Rêve du requin, Cycle 2, Tome 1, Les Fantômes de la mer, Glénat, 13,90 €

Les Fantômes de la mer