Le Rêve du requin T2, pas de repos pour Lambert le pirate déjanté

Et allez, roulez jeunesse, voici le tome 2 du second cycle du Rêve du requin. Il a fallu longtemps pour que Matthias Schultheiss reprennent les aventures de son pirate de choc qui parle aux fantômes. On avait déjà trouvé que dans le premier tome il n’y allait pas en douceur Matthias. Cette fois ça dégouline dans la jungle et sur mer. Du sang et de la torture à gros bouillons. Lambert est un psychopathe grand format mais cela n’amène pas vraiment grand-chose à la série.

Le Rêve du requin

Lambert est revenu de chez Satan, refait presque à neuf. Il n’a pas autre choix que de travailler pour Lee qui tient sa vie entre ses mains. Ce qui ne saurait durer. Lambert est un bon pirate qui va se faire un plaisir d’armer un bateau super équipé pour prendre en otages les richards qui croient pouvoir se balader en mer tranquillement. Mais avant il va sélectionner à sa manière son équipage en taillant dans le vif du sujet. En prime Lee a pour mission d’aider les Saoudiens à établir un sultanat en Asie.

Un vrai mélange des genres, horreur, violence gratuite, de l’hémoglobine à tous les étages, un brin de sadisme inutile et enfin un dessin qui exagère le trait, inégal. Autant le précédent album surprenait, autant ce second tome dérange un peu. Dommage.

Le Rêve du requin, cycle 2, T2 Dirty business, Glénat, 13,90 €