Les Échappés, pilotes de planeur le 6 juin 1944

C’est un sujet inédit en BD. Et il arrive à la veille de la commémoration du 70e anniversaire du débarquement de Normandie. Les Échappés (Soleil) raconte l’odyssée des pilotes de planeurs britanniques chargés de parachutistes ou de matériel qui sont venus se poser dans le bocage normand dans la nuit du 5 au 6 juin 1944.

Les ÉchappésHormis les Allemands qui avait déjà utilisés planeurs et parachutistes pendant la guerre, Overlord sera la première grande opération aéroportée alliée et la plus importante. Planeurs de toile accrochés derrière un bombardier, avec ses parachutistes qui ne sauteront pas comme les Américains, cette masse d’avions sans moteur demandaient des pilotes d’une nuit parfaitement maîtres d’eux. Sous le feu ennemi, victimes d’erreurs nombreuses de largage, d’arrivées sur des terrains non prévus et dangereux, les planeurs anglais et leurs équipages ont payé un lourd tribu. C’est l’histoire des pilotes et souvent de leurs passagers que raconte cet album.

Rod Taylor et Steve Moss pilotent un planeur qui s’écrase à plus de 20 kms dans les lignes allemandes. Ils réussissent à s’en sortir et retrouvent quelques paras perdus. Accrochages, contacts avec la résistance, les deux hommes vont vivre le pire. Philippe Zytka a écrit son scénario à partir des témoignages des vrais acteurs de l’époque. Paras, pilotes, civils, rapports de l’armée britannique, il en a tiré cet album qui fait suite à celui consacré au commando français Kieffer qui a débarqué le 6 juin sur les plages. Laurent Seigneuret a dessiné les planches d’un trait réaliste sur une bonne base documentaire. Le second tome terminera cette aventure hors du commun qui comble un vide historique. Un cahier sur les planeurs clôture l’album.

Les Échappés, Tome 1, Opération Tonga, Soleil, 14,50 €

Opération Tonga