Mauvais sang, petit vampire trop stressé

On débute l’année avec une nouveauté fort sympathique, une histoire de vampire certes mais un gentil, Tristan Ténébrae aux dents pointus mais petit garçon en mal d’affection. Mauvais sang, il aimerait ne plus s’en faire Tristan mais pas simple la vie quand on a mille ans et l’apparence d’un gamin de huit ans. Alors que faire ? Loïc Clément au scénario et Lionel Richerand au dessin, couleurs (Frink et Freud) ont raconté une histoire tendre, chaleureuse, au trait léger mais bien tourné. Il n’a qu »une solution Tristan, réussir à se faire des amis mais pas comme nourriture potentielle. Un nouvel album dans la très bonne collection des contes des cœurs perdus dont on avait beaucoup aimé Le Silence est d’ombre avec déjà Loïc Clément au scénario.

Les Contes des cœurs perdus

Il vit dans un manoir en plein centre ville Tristan. Il a un majordome orang-outang qui lui fait toujours le même menu. Mister Jingles veille sur lui avec Dagobert le chien fantôme, quelques ectoplasmes locataires. Il est stressé Tristan et ordonne ses journées à la seconde près. En plus il a de temps en temps des fringales et ses dents s’allongent pour un petit prélèvement sur un humain de passage. On finit par jaser dans le quartier. Quand il tombe sur la jolie Lucile. Coup au cœur pour Tristan et Aurore la maman de Lucile va lui faire une prise de sang. Le monde à l’envers.

Mauvais sang

Une belle musique pour ce conte enchanté, avec de l’humour, une belle dose d’originalité et de gentillesse. On y parle aussi de différence et de famille nombreuse, de cohabitation et d’amour. Une maman un peu maboule, de très belles images, une leçon de courage pour un Tristan bourré de tocs. Allez, on vous laisse découvrir cet album jeunesse à lire, à raconter à vos enfants ou petits-enfants. Ils vont adorer. Avec un cahier coulisses de la création en fin d’album.

Les Contes des cœurs perdus, Mauvais sang, Delcourt Jeunesse, 10,95 €

Mauvais sang

3.5/5 - (4 votes)