Un Pape dans l’Histoire Clément V échec et mat

Après Pie XII dont les prises de position face au nazisme sont toujours source de controverses, Clément V le rejoint dans la collection Un Pape dans l’Histoire. Et c’est la fin des Templiers voulue et ordonnée par Philippe le Bel pour des raisons bassement matérielles qui est évoquée dans cet épisode passionnant , très complet, mais un des moins glorieux de notre Histoire. France Richemond, historienne et scénariste, trace un portrait qui permet de découvrir en Clément V un pape avant tout juriste hors pair, diplomate et élu un peu par hasard. Il va faire d’Avignon la résidence papale, au passage créer le célèbre vin le Châteauneuf-du-Pape et affronter un roi de France qui ne reculera devant rien aussi bien contre les richissimes Templiers que pour faire du pays une puissance incontournable. Germano Giorgiani est au dessin de cette lutte sans merci avec un trait réaliste et qui rehausse les forts caractères en présence. 

Clément V

14 novembre 1305, Bertrand de Got devient à Lyon Clément V. Le roi est là. A la sortie de la cathédrale un mur s’écroule sur le cortège et fait de nombreuses victimes. Un signe du destin pour la suite ? Philippe le Bel prépare une nouvelle croisade en souvenir de son grand-père Saint-Louis. Les Templiers se son bien battus en Palestine mais ont été vaincus. Le roi veut que le Temple rejoignent les Hospitaliers et qu’un nouvel ordre soit créé. Jacques de Molay grand maître du Temple est l’homme à abattre. En prime Philippe veut que le pape Boniface VIII soit jugé dans un procès posthume. Clément V va balader le toi, ne cède rien mais se souvient que Philippe est capable de tout. Il veut aussi rejoindre Rome ce qui n’enchante pas la curie italienne. Clément convoque de Molay qui théoriquement ne dépend que la justice de l’Église. Il lui explique et lui prouve que c’est l’or du Temple que veut Philippe.

Un Pape dans l'Histoire

On sait la suite, l’arrestation des Templiers, tortures et jugements arbitraires sur des aveux arrachés au sens propre du terme, de fausses accusations, un procès scandaleux. Clément V fera ce qu’il pourra mais il a en face de lui un Philippe le Bel machiavélique et puis on n’est pas à une trahison près dans ce triste monde. Il y aura aussi la malédiction lancée par De Molay en mourant et le mystérieux trésor des Templiers. On est en fait sur un échiquier politique où le roi va faire échec et mat. France Richemond a su apporter un souffle nouveau au sujet que le cahier historique en fin d’album complète parfaitement.

Un Pape dans l’Histoire, Clément V, Le sacrifice des Templiers, Glénat / Cerf, 14,95 €

Le sacrifice des Templiers