Hel’Blar, les frères Sierra et des Vikings face au mal infernal

Il y a parfois, et tant mieux, de bonnes surprises, quelques pépites dans la surproduction BD actuelle. Elles sont souvent dues au talent certes mais aussi à la volonté de leurs auteurs. C’est le cas de Hel’Blar, une saga viking qui n’aurait pu être qu’honorable mais qui est en fait un excellent moment graphique et narratif. Hel’Bar est signé par deux frères espagnols, Alex et Siergo Sierra, qui ont mis en commun leurs envies. Le dessin est lui signé par Alex Sierra qui sera à la Comédie du Livre à Montpellier et participera à un entretien mené par ligneclaire. Précisons qu’il n’y a pas de relation entre cause et effet. Sierra a un trait qui a du Marini dans le détail, une finesse remarquable. On remarquera par contre parfois un texte qui envahit un peu trop les cases. Enfin, dernier point, Hel’Blar comportera deux tomes édités par Sandawe et donc sur souscription, ce qui est d’autant plus étonnant que la qualité aurait du séduire des éditeurs installés. Tant mieux alors que Sandawe ait pu donner sa chance à cet album qui le mérite largement. La suite comme l’a annoncé Alex Sierra à la Comédie du Livre est prévu pour la rentrée toujours en édition Sandawe. 

Hel'BlarIls rentrent chez eux après une campagne victorieuse les fiers Vikings. A leur tête Harek et son second Ottar le forgeron et son fils du même prénom qui vient de faire ses premières armes. Harek est le chef de Lagarvik leur village. Un clan soudé qui découvre en arrivant qu’un massacre a eu lieu dans leur village. Le corps semblent avoir été déchirés par des loups et vidés de leur sang. A travers une brume épaisse les Vikings découvrent une étrange créature qui déchiquète un cadavre. Il semble invincible et a pris le corps d’un habitant du village. On ne peut le tuer que si on lui coupe la tête comme le fait Astrid une des rares survivantes. Les Vikings tiennent un conseil de guerre et décident de partir sur les traces de ces monstres qui ont enlevé leurs enfants. Harek choisit ceux avec lesquels il va mener la traque dont Leif qui peut se faire aider des dieux mais qui est méprisé par la tribu. Qui sont ces morts vivants et pourquoi semblent-ils vouloir se venger d’Harek ?

Les Chasseurs de Draugar

Dédicace de Sergio A. Sierra
L’héroïne de ce western viking par Sergio A. Sierra. JLT ®

On aurait tendance à penser que ce Hel’Blar est aussi à sa façon un western certes Viking mais quand même. Ce qui en fait l’attrait hormis le dessin est la cohésion de l’histoire qui se lit sans difficulté. Le mélange de mythologie clairement expliquée, l’aventure, les héros et héroïnes bien campées, le fantastique, le mystère qui plane sur les motivations sanglantes de ces Draugar et Aptergangr loups-garous dévoreurs, font de cette saga un temps très fort aussi bien pour ceux qui aiment le genre que pour ceux encore plus nombreux fervents d’action et de spectacle. Une vraie réussite à laquelle on souhaite le succès que ce diptyque mérite.

Hel’Blar, Tome 1, Les Chasseurs de Draugar, Sandawe, 15 €