Paysage au chien rouge, le plaisir de retrouver Bruno Le Floc’h

Il nous a quitté beaucoup trop vite et depuis, sans Bruno Le Floc’h, il y a un vrai vide dans le monde de la BD de qualité. Il avait un grand talent, un coup de crayon enchanté mais aussi un sens profond de l’humain. En rééditant Paysage au chien rouge qui avait paru aux Éditions Ouest France en 2007, Locus Solus et Brieg Haslé-Le Gall ont eu une belle idée. On redécouvre cet album où Gauguin et l’école de Pont-Aven ont la vedette dans une aventure rocambolesque pleine de charme et de découvertes artistiques.

Paysage au chien rougeIl rode sur les mers du globe, à la recherche de la bonne fortune. Dall (mélange savoureux de Montfreid et de Rimbaud) se voie confier une mission étrange et lucrative. Récupérer pour un riche collectionneur le tableau sulfureux L’Origine du monde de Courbet et l’acheminer à Aden. Mais pour cela il faut cacher le sujet de Courbet en faisant peindre dessus une œuvre plus sage. Dall a un ami, Gauguin, qui réside à Pont-Aven où s’est développé une école de peinture. Mais convaincre Gauguin, qui ne souhaite que repartir à Tahiti, ne va pas être simple. Comment, quand on est Gauguin, accepter de peindre un tableau éphémère qu’il faudra effacer pour que celui de Courbet apparaisse ?

Bruno Le Floc’h a mis dans son album son amour de la peinture, une trame romanesque bien ficelée et ce dessin que lui seul, on le verra avec Trois éclats blancs ou Chroniques Outremers, sait maîtriser. Gauguin, un sacré lascar, Dall, aventurier au grand cœur, sont deux héros hors normes, attachants, qui permettent aussi à Le Floc’h de redonner vie à l’école de Pont-Aven. Il en donne les clés et rappelle l’œuvre géniale, sculptures ou peintures de Gauguin. La conservatrice du musée de Pont-Aven a signé la préface. On est embarqué dans un voyage chaleureux, drôle et intelligent, à l’image de Le Floc’h. Au fait, Dall, le trait, les décors, le sable, n’ont-ils pas, et c’est un compliment, un petit air de Pratt ? Le Floc’h manque beaucoup et tout travail d’édition à son sujet est un bonheur. L’album se termine par un superbe cahier graphique.

Paysage au chien rouge, Locus Solus, 17 €

Paysage au chien rouge