Ciel sans pilote T2, Aphrodite prend son vol

Le tome 1 de Ciel sans pilote ouvrait sur la façon dont la RAF avait dû adapter ses techniques de vol pour descendre les V1 allemands qui s’abattaient sur Londres en 1944. Détruire les sites de lancements devient une priorité pour les Alliés. C’est sur cette piste que se dirige le tome 2 signé par Wallace (Air América) et Stefan Agosto avec trois héros récurrents, un pilote tête brûlée, son frère et une agent française du SOE vont tenter le tout pour le tout. Dans le ton, on l’a déjà dit, des comics anglais sur le sujet.

Ciel sans pilote

Juillet 44, les V1 s’abattent sur Londres. En Italie Doug se raconte à Louise qui elle-aussi lui fait des confidences. Une mission du SOE est prête alors qu’en Angleterre on tente de transformer des B-17 en bombes téléguidées pour détruite les sites des fusées allemandes. Doug se débrouille pour que Louise ne participe pas à la mission en Pologne qui doit ramener des morceaux de V1. Les parents de Doug et de Dale ont été tués par un V1. Doug est absent aux obsèques. Dale devient un pilote dangereux pour ses équipiers et est écarté. Louise étudie le moteur de V1 récupéré. Dale reprend du service.

Ciel sans pilote

La situation se dramatise encore plus. Des bombes volantes anti V1, l’opération Aphrodite qui a bien eu lieu et méconnue avec ses B-17 téléguidés contre les bases de sous-marins et de V1, sera un échec mais l’histoire est passionnante. Un scénario qui tient la distance, progresse, resserre les acteurs et promet encore plus de surprises dans le tome final. Idem pour le dessin qui assure en aérien comme au sol.

Ciel sans pilote, Tome 2, Le crépuscule des V1, Zéphyr, 14,95 €

Le crépuscule des V1