Cléopâtre T4, des pions pour la reine

C’est une femme de tête, de pouvoir que l’on a l’habitude très macho de ramener à une simple histoire de nez et de relation avec ce bon Jules. La fresque que lui ont consacrée Thierry Gloris et Joël Mouclier prouve tout le contraire. Dans le volume 4, elle s’en donne à corps et à cœur joie la reine d’Égypte qui ne fait ni dans la tendresse, ni dans l’esprit de famille. Son Jules a été trucidé et ses deux héritiers, Octave et Marc Antoine se tirent la bourre pour savoir lequel des deux sera le patron à Rome. Du nerveux, bien tordu et très détaillé qui apporte beaucoup d’informations sur cette période qui verra bientôt la chute de l’empire romain tout en y ajoutant une part romanesque qui tient le lecteur en haleine de belle manière.

Cléopâtre

Il n’apprécie par Marc Antoine que Cléopâtre le reçoive somptueusement sur sa galère. Il aimerait que la reine lui fournisse les hommes dont il a besoin mais la reine le vire manu militari. A Rome, sa femme met au monde une fille. Octave vient voir sa sœur. Il administre Rome de plus en plus. Marc Antoine pour se rapprocher de Cléopâtre lui livre Arsinoé, sa sœur qui a comploté contre elle. Ptolémée qui s’est battu avec Alexandre est l’ancêtre de Cléopâtre qui est désormais  la maîtresse de Marc Antoine qui vise la conquête du royaume parthe. En lui faisant découvrir les lieux les plus mythiques de l’Égypte, Cléopâtre tente de le persuader de rester alors qu’il veut rentrer à Rome pour mettre les choses au point avec Octave.

Les Reines de sang

Un jeu de pouvoir violent et sans appel, où la mort, la trahison sont des règles immuables, Cléopâtre montre son talent mais Rome a ses propres soucis dont la Sicile où le fils de Pompée fait la loi. Très complexe la politique romaine et rien n’est prévisible. Marc Antoine, Octav, Cléopâtre, un trio qui rêve de gloire et de puissance. Il y en au moins deux de trop et Gloris, qui maîtrise son sujet comme Mouclier son dessin, signe une saga à grand spectacle, violente, mais avec une Cléopâtre qui écrase tout sur son passage, pousse ses pions. Ce qui ne lui fait pas que des amis, mais à suivre.

Les Reines de sang, Cléopâtre, La Reine fatale, Tome 4, Delcourt, 14,95 €

La Reine fatale