Cléopâtre T2, les grands moyens

Comme on s’en est aperçu dans le tome 1, Cléopâtre était une reine sans états d’âme. Du solide, prête à tout pour le pouvoir que ce soit en Égypte ou, on va le voir dans le tome 2, sur la scène internationale de l’époque dominée par Rome. Il va avoir du mal le vieux Jules. D’accord, on n’est pas dans la version d’Astérix. Cléopâtre est une manipulatrice intelligente qui va se servir de tout ses pouvoirs, son corps en est un, pour en arriver à ses fins. Elle est parfaitement à sa place dans la collection Reines de sang. Son destin occupera quatre volumes sous toujours la direction de Thierry et Marie Gloris, dessinés par Joël Mouclier. Faut la suivre de près, Cléopâtre qui va mettre en œuvre les grands moyens pour gagner la partie. Attention danger.

Cléopâtre Sous la tutelle du roi Ptolémée, son mari de frère, qui l’a évincée du trône, elle a les crocs Cléopâtre. Jules César qui veut offrir l’Égypte à Rome essaye de jouer les ambassadeurs. Ptolémée est un violent qui ferait bien la guerre à César complètement subjugué par la reine sous le regard ironique de Marc-Antoine. Il l’envoie chercher de renfort pour flanquer une raclée aux Égyptiens pendant qu’il se laisse séduire par Cléopâtre qui sort le grand jeu. Marc-Antoine est revenu avec ses Légions et écrase les troupes de Ptolémée, sécurise Alexandrie sous les ordres de César. Mais il ne faut pas que Ptolémée capitule ce qui serait déshonorant. Alors on l’assassine sous les yeux de Marc-Antoine qui au passage a eu une aventure avec la belle. Pour Cléopâtre, César est un gratte-papier, pas un aventurier. Elle prend pour nouvel époux un gamin. César a quelques problèmes à régler à Rome. Mais il va bientôt avoir un fils que porte sa maîtresse, reine d’Égypte.

Un véritable roman, un drame avec tous les bons ingrédients qui font les bonnes histoires dont, bien sûr, le personnage d’exception qu’est Cléopâtre, tordue mais courageuse, déterminée à aussi défendre son pays. Le récit et le dessin de Mouclier forment un tout parfait, sensuel et violent, à l’image du sujet. On apprend beaucoup sur la personnalité d’une Cléopâtre cultivée, intelligente, perspicace, loin des images légères que l’on a en général d’elle. Ses échanges avec Cicéron sont étonnants. Un épisode clé dans l’histoire de la reine. On le lit d’une traite.

Les Reines de sang, Cléopâtre, La Reine fatale, Tome 2, Delcourt, 14,95 €

La Reine fatale