USS Constitution, Franck Bonnet reprend la mer et sera à Montpellier en dédicace chez Azimuts le 8 février 2020

Une saga navale dans la lignée d’un Bruce J. Hawker ou des grandes batailles sur mer que signent Delitte, on monte à bord de l’USS Constitution au moment où les États-Unis commencent à constituer une flotte lourde. Début du XIXe siècle et curieusement c’est loin de leurs côtes que les bâtiments US vont avoir à se battre sur mer. La Méditerranée n’est plus sûre pour leurs vaisseaux de commerce abordés par les pirates barbaresques. Franck Bonnet, qui sera en dédicace chez Azimuts à Montpellier le 8 février 2020, embarque son héros, jeune aspirant, dans une saga maritime très documentée et mouvementée sur la frégate USS Constitution. Bonnet a signé auparavant Les Pirates de Barataria.

USS Constitution A Boston en 1803, l’équipage se prépare à embarquer sur le USS Constitution commandée par le commodore Preble. Pierre-Mary Corbières est aspirant à son bord. En Méditerranée les bricks civils US sont pillés et coulés par les Barbaresques depuis que les États-Unis ne bénéficient plus de la protection de la flotte anglaise. Les Américains envoient leurs navires de guerre pour faire le ménage. Les exercices commencent et Pierre-Mary se lie d’amitié avec un canonnier, Nicholas. Il se souvient de son enfance mouvementée, de la mort de sa mère. Mais un autre aspirant, Powlett le prend en grippe. Avec deux autres frégates, le USS Constitution vogue vers Tanger et prend en chasse des vaisseaux non identifiés.

La reconstitution de la vie à bord, des infrastructures de l’USS Constitution est minutieuse. Franck Bonnet, qui signe scénario et dessin, a pris des évènements authentiques pour trame de fond. La hiérarchie, le vocabulaire, les manœuvres, tout est juste et donne un plus indéniable à ce début de série qui devrait faire mouche auprès des vrais passionnés d’aventures maritimes ou, simplement, auprès de tous les lecteurs qui aiment les beaux navires et le panache des marins de haute mer. Sans oublier que Bonnet réserve des surprises en nombre dans son histoire.

USS Constitution, Tome 1, La justice à terre est souvent pire qu’en mer, Glénat, 14,95 €

La justice à terre est souvent pire qu'en mer

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous aimerez également