La Grande Guerre de Charlie, un tome 4 dans les tranchées françaises

Pas de pause pour Charlie. Le Tome 4 de sa guerre a tout autant de punch que les précédents. A la veille de la commémoration du centenaire du début de la grande guerre ces chroniques sont autant de rappel de ce qu’a été l’horreur des tranchées. Charlie est en permission en Angleterre que bombardent les Zeppelins allemands. Il a retrouvé ses parents et son petit frère qu’il empêche de s’enrôler dans l’armée en mentant sur son âge.

La Grande Guerre de CharlieC’est, pour ce début d’album, la vie au quotidien à l’arrière, les femmes à l’usine, les bombardements. Charlie va rencontrer un déserteur, Blue. Anglais engagé dans la Légion étrangère française, Blue raconte sa guerre à Charlie. Pat Mills et Joe Colquhoun sont cette fois du côté des poilus français. Avec un réalisme toujours inégalé ils sont avec les combattants de Verdun , une bataille des plus meurtrières avec les forts de Douaumont et de Vaux pris et abandonnés, repris, la tranchée de baïonnettes.

L’horreur au quotidien racontée par Blue à Charlie qui sort de la bataille de la Somme. On retrouve cette fois encore tous les personnages secondaires typés peut-être plus encore avec quelques petites exagérations caricaturales volontaires. Reste la violence de cette mise en images humaine et émouvante dont Charlie est le témoin face à Blue recherché par le sinistre capitaine chasseur de déserteurs.

Il y a une dimension surréaliste dans cette Guerre de Charlie destinée à l’époque à un jeune public. Les éditions Délirium avec, en préface, un texte de Tariq Goddard, un résumé des tomes précédents et, en à la fin de l’album, une chronologie de la guerre font un apport incontournable au patrimoine de la BD.

La Grande Guerre de Charlie, Tome 4, Delirium, 22 €