Le Pouvoir des Atlantes T2, zincs de légende

Le Pouvoir des Atlantes serait-il dans de mauvaises mains, devenu un danger mondial ? On en est au tome 2 dans lequel, avant tout on se fait un plaisir de retrouver une belle galerie d’avions qui ont déjà fait, souvent, le bonheur de Dan Cooper ou Buck Danny. Reste aussi le scénario qui surfe sur action et science fiction, savant idéaliste et farfelu sous la plume et le dessin de Bruno Marchand.

Le Pouvoir des Atlantes

Les pilotes US ont retrouvé le Pogo Convair à décollage vertical (sans Lady X). Les Panther toujours bleu Navy rentrent sur le Forrestal, non le Philippines. Accrochage entre Mig et F-89 Scorpions et la preuve que les deux grandes puissances n’ont pas le dispositif qui empêche toute hostilité. Jonas Montfort est récupéré par un Catalina pour un voyage vers le Groenland et retrouver le diabolique Steiner qui lui dévoile ses projets, un pouvoir unique, totalitaire pour éviter le sort de l’Atlantide détruit par des empires rivaux. Comment anéantir le générateur de Steiner qui est le cœur du système ? Des escadrilles décollent, dont de forts curieux Mig-25 un peu en avance sur leur temps, pour tenter aidés par des sous-marins de détruire la base de Steiner.

Le Pouvoir des Atlantes

On verra aussi un Broussard. Quant à la suite, épilogue étonnant de cette édifiante et aérienne histoire on la laisse découvrir, suspense oblige. Un diptyque assez sympa mais qui aurait mérité un peu plus de rigueur parfois dans le dessin des avions.

Le Pouvoir des Atlantes, Tome 2, La Confrontation, Paquet, 14 €