Six-Coups, sale temps pour le Crash de Monsieur Crunch

En février dernier Six-Coups avait retrouvé les pages de Spirou signées bien sûr par la famille Jouvray. Un album était annoncé. Le Crash de Monsieur Crunch vient de sortir. Au générique toute la bande épique d’une petite ville de l’Ouest où on aime bien les armes à feux, les hold-up de banque et les locomotives qui se rentrent dedans. Il ne manque plus que le Docteur Doxey ou Joss Jamon pour ce western atypique, drôle et déjanté. Mais pas neutre et attachant.

Six-CoupsLe fils du shériff a eu un beau révolver pour cadeau. Sauf qu’il n’est pas vraiment doué au tir. En plus son père veut qu’il devienne adjoint. Une qui adore les armes c’est Bianca flanquée de son porcelet de compagnie. Elle récupère le révolver d’Eliot. Le shériff va chez elle où son père, alcoolique chronique, le reçoit mais tout s’arrange. En ville un couple d’outlaws, un garçon et un fille semblent très intéressé par la banque. Bianca est sûre qu’ils vont la braquer. Elle prévient Eliot. Dans le patelin même les mamies jouent du Colt, ce que vont apprendre à leurs dépens les deux apprentis voleurs. Pas facile même de piquer le sac d’une vieille dans ces conditions. Au saloon, il y a un mystérieux prestidigitateur, Vegas, doué mais porté sur la bouteille. Pourquoi ne pas l’engager dans la bande pour détourner l’attention pendant le casse ? Mais un grand événement se prépare, The Big Crush, deux locomotives lancées face à face, un spectacle d’enfer organisé par Mr Crunch.

Six-CoupsLe trio avec Vegas vaut son pesant d’or comme la bande avec Eliot, Bianca et la fille du photographe. Il n’y pas que de l’humour dans ce Six-Coups. On flirte avec le drame, celui des locos et les conséquences du crash, les flingues qui finissent par toucher leurs cibles et la chronique sociale. Sans oublier Bianca, petit personnage tristounet mais qui ne veut qu’un chose, partir le plus loin possible et oublier sa vie pas folichonne. Au total, et c’est là la force de séduction de cet épisode de Six-Coups, on n’est pas que dans un western qu’avec duels ou autres classiques. Chacun des personnages, les ambiances, tout est rassemblé pour en faire une tranche de vie souvent disjonctée et parfois émouvante.

Six-Coups, Tome 1, Le crash de Monsieur Crunch, Dupuis, 10,95 €

Le crash de Monsieur Crunch

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*