Un Petit livre oublié sur un banc, code mystère et auteur inconnu

La vie d’un livre, son destin, et celui de celui ou de celle qui l’a abandonnée, volontairement, sur un banc, de celui qui l’a trouvé. Jim a tiré le fil en deux volumes de ce Petit livre oublié sur un banc. Avec son talent d’écriture sur notre quotidien il signe une histoire émouvante et drôle, une comédie enlevée, sous le crayon de Mig.

Un Petit livre oublié sur un banc « A l’ombre des grands saules pleureurs », c’est le titre du livre que Camélia ramasse sur un banc. Sa vie va en être transformée car elle découvre qu’il contient un code et un message. Inconsciemment elle tombe amoureuse de celui qui a laisser parler son cœur dans le bouquin. Elle répond. Elle remet le bouquin sur le banc pour tenter de découvrir le fin mot de cette histoire. Elle mène l’enquête, espère, met même son couple en jeu. Camélia ouvre les yeux sur son quotidien banal, en parle à ses amies. Il y aura des fausses pistes et Camélia va s’énerver, avec au cœur une certaine tristesse. Quelle sera la suite ?

Jim brode en douceur sur ce phénomène bien réel du livre abandonné pour que d’autres en profitent. Sa Camélia, comme souvent ses personnages, a du charme, une fraîcheur naturelle et du cœur. Jim a volontairement choisi le ton de la comédie légère au moins dans ce premier tome. On a envie que son histoire finisse bien au point de regarder sur les bancs si un livre n’y a pas été abandonné. Mig a un joli dessin, réaliste et enlevé. Camélia va bien à son crayon. A quand la suite ?

Un Petit livre oublié sur un banc, Tome 1, Grand Angle, 13,90 €

Un Petit livre oublié sur un banc