Handi, Cap’ ou pas cap’, des motards témoignent dans une BD solidaire pleine de vie

Un album consacré aux motards, on avait déjà vu, mais aux motards victimes d’accidents graves et désormais handicapés, c’était une nouveauté. Et non des moindres, un projet sorti de l’imagination aussi bien de membres de la Mutuelle des Motards, qu’avec l’aide d’associations qui travaillent pour redonner confiance, courage et indépendance à des femmes et des hommes qui souffrent, qui veulent à tout prix, avec courage, se relancer dans la vie, parfois même au guidon d’une moto. Handi, Cap’ ou pas Cap’ vient d’être présenté au siège de la Mutuelle des Motards à Pérols dans l’Hérault par Patrick Jacquot, son Président Directeur Général. Un vrai moment d’émotion et de solidarité.

Handi, Cap' ou pas Cap'
Patrick Jacquot à la tribune, Margerin et les auteurs, les responsables d’association, Pierre-Laurent Daurès 3e à partir de la gauche sur la scène. JLT ®

C’est vrai qu’on se sentait ému autour des scénaristes et dessinateurs qui ont contribué aux histoires courtes de cet album, du public venu nombreux et concerné car souvent motard. Patrick Jacquot rappelait « que cet album incarnait la solidarité, un mot clé de la Mutuelle. Un projet basé sur des histoires vraies, qui a associé dessinateurs, associations et toutes nos équipes ». A noter que le titre de l’album a été trouvé par les collaborateurs de la Mutuelle. Un collectif comme le précisait Patrick Jacquot, suivi par Mireille Malot présidente de L’Hippocampe qui organise, dans le cadre du Festival d’Angoulême, un concours de BD et un autre de court-métrages sur le thème du handicap. Handicap et art peuvent se conjuguer ensemble. Mireille Malot aura été l’un des éléments porteurs de cet album. Frank Margerin est le vice-président d’Hippocampe. Motard lui-même, il a donc signé la couverture de l’album et la première histoire, une carte blanche, qui en ouvre les pages.

« Indemniser c’est bien mais aider à retrouver une vie normale, équiper un logement c’est encore mieux » a tenu à préciser Sarah Lamy, Directrice Indemnisation de la Mutuelle des Motards. Aller de l’avant telle est le but de ces associations formidables qui ont fait cause commune pour ce projet d’album : Inter Mutuelle Assistance, Handicaps Motards Solidarité, Save pour le soutien et accompagnement des victimes de la route et de leur entourage, Equiphoria association lozérienne qui propose un projet thérapeutique autour du cheval (une des histoires raconte un épisode en leur compagnie), Hippocampe déjà citée. L’idée d’une BD s’est imposée, support intéressant qui permettait d’aller de l’avant.

Coordonné par Pierre-Laurent Daurès, l’album a donc rassemblé une vingtaine de scénaristes, story-boarders et dessinateurs. Un travail pas aussi simple qu’il pourrait y paraître. On ne témoigne pas facilement de la souffrance et d’une lutte quotidienne, de l’indifférence aussi. Les scénaristes Christophe Cazenove (un des talentueux piliers des éditions Bamboo avec sa dernière série Tizombi) et Jérôme Derache ont pu en témoigner. Idem pour les dessinateurs comme Ptliluc. Dessiner apprend à voir, à découvrir.

Parmi les récits publiés, on retiendra celui d’Ange présent dans la salle à qui le cheval va redonner espoir et confiance avec l’association Equiphoria. Il a raconté son expérience. Au dessin Thomas Rouzière, Cazenove et Derache au scénario sur un story-board d’Ozanam absent comme malheureusement d’autres pour cause de grève à répétition. Christophe, Franck, Jules, Anna, Renaud, Thaïs, Ange, Augustin et la Carte Blanche à Ptiluc en finale qui a vécu lui aussi une expérience difficile, autant de vies retrouvées, de combats que la BD a mis en relief et qui témoignent avec force et espoir.

Ptiluc
Ptiluc. JLT ®

Voici un rappel de la liste des auteurs :

  • Sarah Ayadi
  • Marc Bertrand
  • Bloz
  • Boutanox
  • Christophe Cazenove
  • Clem
  • Fred Coulaud
  • Olivier Crépin
  • Jérôme Derache
  • Domas
  • Érika
  • Frank Margerin
  • Nikolaz
  • Ozanam
  • Morgane Parisi
  • Céline Penot
  • Guillaume Perfetti
  • Sébastien Peters
  • Ptiluc
  • Thomas Rouzière

L’album est tiré à 5100 exemplaires. Il est gratuit, entièrement financé par la Mutuelle des Motards. Les auteurs ont tous été rétribués sur les mêmes bases. Enfin, où le trouver ? Il est gratuitement distribué chez les personnels de de santé, cabinets médicaux. Et pourquoi pas un tome 2 qui pourrait être accessible au grand public ?

Dédicace de Ptiluc
Première dédicace de Ptiluc. JLT ®