Léonard T46, en relief et en vidéo

On sait qu’il a tout inventé le divin génie, Léonard, née de l’imagination féconde de Turk et Bob De Groot au scénario. Et pourtant, au fil de ses albums, on en est au 46e, il réussit toujours à surprendre le bougre, flanqué de son irrésistible disciple. Cette fois Léonard dépasse le simple cadre de la petite lucarne à écran plat et passe directement à la télé en 3D, en relief et en vidéo. Ce qui ne pas aller sans interpeller le disciple.

LéonardQui c’est la jolie dame qui sort de l’écran pour présenter la météo ? Il peut même la toucher. Comme le gros tigre quand il regarde un documentaire animalier. Dangereux la télé selon le maître. Il va aussi créer un robot au look de Stallone. Hector de la Fistule va lui mettre des battons dans les roues à l’insupportable génie qui se prendra pour Mozart après un choc très frontal.

Il ne bouge pas Léonard, esprit vif, acariâtre, jovial quand il invente et diaboliquement méchant avec le disciple. De Groot n’en manque pas une et on se demande où le très sympathique scénariste à la grande gentillesse va chercher ses idées de coups tordus en tout genre. On en redemande à chaque fois à lui et à Turk. On le lui a répété quand De Groot était dernièrement au festival de Sérignan dans l’Hérault.

Léonard, Tome 46, Le génie crève l’écran, Le Lombard, 10,60 €

Bob de Groot
Bob de Groot, de Léonard à Robin Dubois. JLT ®