Cœurs gelés, mélange savant

Un mélange savant de réalisme, d’horreur, de fantastique, Cœurs gelés dans la collection Flesh and bones, est un récit atypique qui mélange les genres. Un psychiatre va voir sa vie basculer à la suite d’un accident mais surtout parce qu’il est un des descendants du célèbre Aleister Crowley. Mage, érotomane, occultiste, Crowley a bien existé et va rapidement défrayer la chronique avec entre autres ses sympathies germanophiles en pleine première guerre mondiale. Gianluca Gugliotta au dessin et Giovanna Furia au scénario mène leur récit qui parfois peut paraître se perdre sur des chemins de traverse pour initiés.

Cœurs gelés Adam Bridge pour éviter des enfants sur le pont de Westminster à Londres bascule en moto dans le fleuve. Il a des hallucinations. Un curieuse vieille dame est prévenue de son accident. Elle peut le sauver. Sur les lieux l’inspectrice Anna Midnight demande si on a vu des enfants sur les lieux. Personne ne peur lui répondre. A l’hôpital un homme agresse le personnel. Mais la vielle dame en réalité la grand-mère de Adam fait le ménage. Des voix continuent à hanter son coma et lui parle d’Aleister Crowley, le mage.

On est un peu désorienté car toute la partie qui suit l’accident est censée mettre l’intrigue en place. En réalité c’est difficile à suivre jusqu’à la rencontre entre Adam et la policière. Il faut être vraiment un fan et un habitué du genre pour arriver à se laisser envoûter par l’histoire. Dans le cas contraire on rame et on accélère la lecture jusqu’à la conclusion. Rien à en dire de plus.

Cœurs gelés, Glénat, 9,99 €

Cœurs gelés