Champignac, Pacôme a cassé Enigma

Sacré Pacôme, on n’a pas fini d’en apprendre sur lui. Dans son jeune temps, il aurait été l’un des savants qui ont réussi à casser les codes de la machine Enigma, fleuron de l’Allemagne nazie en matière de transmissions militaires indéchiffrables. Pacôme va aussi tomber amoureux, le tout dans cette nouvelle série qui lui y est consacrée. Le tome 1 de Champignac, qui a été pré-publiée dans Spirou, est signée par BeKa au scénario et David Etien au dessin. Une aventure de ce brave Pacôme qui rejoint la réalité car les personnages qui l’entourent sont bien ceux qui ont cassé Enigma. Amusant, instructif, historique, on se laisse séduire par ces aventures qui ont aussi pour cadre la Résistance pendant la seconde guerre mondiale et l’occupation de la Belgique.

Champignac1940, Enigma empêche les Alliés de traduire les messages de l’armée allemande. Un casse-tête pour les Alliés. Il faut trouver la clé de codage. Dans son château, Pacôme reçoit un message codé. Qu’il va bien sûr réussir à traduire. Un test. C’est son ami anglais Black qui l’invite en Angleterre. Mais alors que les Allemands envahissent le château et le réquisitionnent, difficile pour Pacôme de partir. C’est sa gouvernante, Nicolette, qui va l’aider et le faire évader en bateau de pêche vers la liberté. A Londres, il est dirigé vers la manoir de Bletchey où il rencontre sur le chemin Blair Mackenzie, une jolie brune à l’intelligence subtile et championne de mots-croisés. Black leur annonce leur mission, travailler sur Enigma que les Anglais ont réussi à reconstituer mais pas à casser. Une merveille Engima dont Black leur explique le fonctionnement. Sauf que pour l’instant, les génies de Bletchey sous les ordres du peu sympathique Kroston pédalent dans la choucroute. Sauf un, Alan Turinq qui a une piste. Il a fabriqué une bombe, sorte d’ancêtre d’un ordinateur à calcul rapide pour tester toutes les combinaisons possibles faites par Enigma.

Enigma

L’Enigma présentée au Musée d’Histoire allemande de Berlin. JLT ®

Même si, pour certains, on connait la traque anglaise pour casser la machine, leur réussite et deux ans de gagnés sur la durée de la guerre grâce à ce décryptage des ordres allemands, reste que ce Champignac à Bletchey Park est bien ficelé. Churchill, Ian Fleming futur auteur de 007, Miss Blair et Pacôme qui se font des bisous, le tout sur un dessin de David Etien enjoué (on l’avait rencontré à Montpellier pour les Quatre de Baker Street), souriant malgré le thème, ce premier tome des découvertes de Champignac tient bien la route. Une série dont on est curieux de connaître quelle sera la prochaine invention de Pacôme. A noter qu’Enigma et Bletchey Park ont donné lieu à un film remarquable, Imitation, et à un autre plus ancien, Enigma en 2001. Enfin dès le début des années trente les services de renseignements français et polonais étaient sur la piste d’Enigma qui intéressait peu les Anglais à l’époque. Comme quoi.

Champignac, Tome 1, Enigma, Dupuis, 14,50 €

Un commentaire

  1. Franchement, j’ai détesté. Un ensemble vide, dans l’air du temps.

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*