Donald’s happiest adventures, le bonheur n’a pas de prix

On avait déjà eu un Mickey’s Craziest adventures par Keramidas, et Trondheim dans la collection Glénat qui revisite avec l’accord de Disney les aventures de Mickey créées et écrites par des européens. Lewis Trondheim et Nicolas Keramidas avait proposé une histoire totalement loufoque qui reposait sur un principe original. Les auteurs avaient retrouvé dans une brocante les reliques d’une aventure de Mickey incomplète. Cette fois le duo passe à Donald avec non plus les folles mais les plus heureuses aventures du palmipède. Picsou va lui en faire voir de toutes les couleurs dans cette aventure basée sur le même principe que celle de ce brave Mickey. 

Donald's happiest adventuresIl a des soucis d’argent Donald quand Picsou le convoque dans son coffre-fort géant. Mickey ne veut pas l’y accompagner et Gontran n’a pas assez de chance à ses yeux. Il faut que Donald aille trouver un trésor perdu dans la forêt de Galambana. Mais Donald lui propose de plutôt trouver le secret du bonheur, un trésor inestimable. Il va aller demander son avis à Grand-Mère et à Gus. Elle est heureuse, elle, avec ses cochons et ses vaches. Un exemplaire original du manuel des Castors Juniors donne peut-être la réponse. Les neveux partent en chasse mais trop tard. Au tour de Donald Dingue de venir à la ferme pour aider Donald. Pat Hibulaire s’en mêle mais Donald le capture et touche une récompense. Donald Dingue l’amène en Brutopie, un pays où le peuple est affamé et où son dirigeant les séquestre. Ils s’évadent et rencontrent un saint homme qui ne possède rien. Serait-ce le secret ?

Des épisodes qui se succèdent en planches gags. On y retrouve toute la famille Donald et associés. Pour rendre l’aspect BD redécouvertes on a vieilli et tâché certains dessins et papier sépia. Pour l’histoire en général rien de bien nouveau sous le soleil. Un peu laborieux même, brouillon. Une philosophie du bonheur succincte et conditionnée par un humour assez superficiel. Le dessin de Keramidas est, lui, toujours aussi séduisant, tout fou et enjouée. Il a su s’adapter, tout en se singularisant, à cet univers compliqué en fait qu’est celui de Disney.

Donald’s happiest adventures, À la recherche du bonheur, Glénat, 15 €

À la recherche du bonheur