Mickey Mouse Horrifikland, frissons piquants

Mickey Mouse revisité pour la collection Glénat, c’est cette fois au tour d’Alexis Nesme de donner sa vision graphique de l’univers. Au scénario, on retrouve Lewis Trondheim dont c’est la seconde participation à cet exercice de style après Mickey’s Craziest adventures avec Keramidas, suivi par un Donald du même tonneau. Trondheim a embarqué tout son petit monde dans un Disneyland où les frissons sont garantis. Mickey Mouse Horrifikland est une aventure nocturne au fil conducteur un peu mince. On reste avant tout sur les décors baroques superbes qui s’appuient sur les attractions, les spectres divers que l’on trouve dans les authentiques attractions ou dessins animés de Disney.

Horrifikland Donald et Mickey sont détectives privés ou au moins essayent de l’être. Pas de client malgré l’aide bêta de Dingo. Quand arrive la mère Gravier qui a perdu son chat, l’espoir renait. Une mission facile pour le duo. Sauf que le greffier est allé se planquer dans un parc d’attractions désaffecté sur le thème des fantômes, revenants et autres locataires de cimetières en folie. Avec Dingo et Donald pas rassuré, Mickey franchit les portes d’Horrifikland où les attractions marchent encore pour la plupart. De la Maison hantée aux Pirates des Caraïbes et ses esprits malins, araignées géantes ou chauve-souris, le parc est la propriété de Lady Switten. Le vieil ennemi de Mickey, Pat Hibulaire tente de lui acheter le terrain avec l’aide de Ratineau. Mickey chasse Pat qui va tout tenter pour se venger de Mickey. De curieux vrais fantômes semblent proliférer dans le parc comme aussi des nuées de moustique en folie. Mickey va enquêter et passer avec ses copains par toutes les attractions du parc.

Une balade chez Disneyland et World, sympathiques mais sans grand suspense. On passe en revue les attractions pour un final pour le moins inattendu. D’accord les moustiques sont aussi revenus en Languedoc mais bon. On aime le travail graphique de Alexis Nesme (Les Enfants du capitaine Grant), sa force et son imagination dans le ton des grands réalisateurs fantastiques du cinéma dont Burton dans Beetlejuice évidemment. Un jeu subtil des ambiances sombres, des couleurs qui surgissent. Encore une fois, Nesme nous ramène dans la maison hantée très enrichie.

Horrifikland, Une terrifiante aventure de Mickey Mouse, Glénat, 15 €

Une terrifiante aventure de Mickey Mouse