Griffe Blanche a du panache

Un duo qui a du panache pour une BD qui en a aussi. Serge Le Tendre et Olivier TaDuc ont enfourché un dragon céleste qui les a mis sur les traces d’un nouveau héros, Taho. Une tête en l’air ce Taho, braconnier et chasseur de dragons qui a mis fin aux jours d’un dragon royal. Pas rancunier, encore que si il avait su Taho, le dragon lui confie le dernier œuf de la lignée. A lui de veiller sur le destin de la bestiole. En échange il hérite d’un don que seul l’avenir, et les périls rencontrés, lui dévoilera. Et à vous aussi si vous lisez l’album.

Griffe BlancheEn parallèle aux ennuis de Taho, il y a ceux de la princesse Shatira, veuve récente, qui a ses ennemis à ses portes et doit s’enfuir protégée par l’efficace et fort jolie Griffe blanche. Tout ceci à le Japon médiéval pour cadre avec ninjas, ronin, samouraïs et dragons qui parlent évidemment plus un méchant au gant d’acier.

Facile de dire que cette Griffe Blanche, nouvelle série, est une bonne histoire. Serge Le Tendre n’est pas un amateur. L’écriture il maîtrise. Son imaginaire est à la hauteur et cette fois encore il le prouve avec ce dosage savant d’ingrédients savoureux qui font les bonnes séries. Taho a du corps et de l’âme. Chaque personnage apporte au puzzle ses talents. On sent que Taho et Griffe Blanche vivront leur aventure. Quant à Olivier TaDuc il fait partie de cette élite des dessinateurs réalistes dans la lignée des Rossi, Mangin, au talent très personnel, fougueux et au trait parfait pour cette aventure très prometteuse.

Griffe Blanche, Tome 1, L’œuf du dragon roi, Dargaud, 13,99 €