Les Maîtres de guerre, y en aura pour tout le monde

Un album iconoclaste à souhait mais qui, mine de rien, revient aussi sur quelques grands évènements historiques. Les Maîtres de guerre est un recueil d’histoires courtes signé par Youssef Daoudi dont le style et le ton rappelle celui d’Alexis. Dérision et humour noir, Daoudi cible Churchill, Napoléon ou Hannibal sans omettre de mettre son crayon sur des combats notables comme l’Opération Barbarossa et la bataille des Ardennes. Il y va gaiement mais agrémente ses petits délires savoureux d’une page qui les replace (très) grosso modo dans leur contexte historique. Que des généraux, politiques qui ont fait tuer des centaines de milliers de braves mecs.

Les Maîtres de guerre Hannibal et son éléphant qui va foutre la trouille aux Romains ouvre le bal. Ils ont le rhume tous les deux, le général et le pachyderme. Un éléphant ça pompe énormément. Il n’a pas d’humour le Carthaginois. On passe à la Chine avec Sun Tzu qui a écrit L’Art de la guerre et qui a une fâcheuse tendance à la décapitation pour contrer l’attaque bien connue de la gerboise farouche. Napoléon perd à Waterloo et les Prussiens affirment au noble Wellington « qu’ils jetteront sa carcasse puante dans un trou, duc ». Joli, non ? Le Kaiser décore à tour de bras en 14, le prestige bien connu et dans tous les camps de la médaille. Churchill va filer un coup de main à Montgomery du côté d’El Alamein pour l’opération cimeterre turgescent. Mais le plus sympa c’est un GI qui ressemble à un certain Marcel. Il va ravitailler les boys bloqués à Bastogne. Les Teutons se sont déguisés en soldats US mais on ne trompe pas le colonel Max Gottlieb.

On en garde pour la bonne bouche du Vietnam aux steppes russes. Clint Eastwood, autre Maître de guerre mais de cinéma, pourrait bien s’y retrouver comme coach parmi cette bande de joyeux lurons qui ont paru dans Fluide Glacial dès 2015. On s’étripe, on se sabre, on se mitraille, on s’exécute pour le pire et le rire. Daoudi (passionné d’Histoire) fonce dans la mêlée des grandes batailles tel un Alain Decaux qui aurait trop abusé de champignons hallucinogènes. Pas de pitié pour les sanguinaires, il y en aura pour tout le monde.

Les Maîtres de guerre, Fluide Glacial, 13,90 €

Les Maîtres de guerre