Danger girl, un agréable trio de drôles de dames

De drôles de dames qui ont des missions où action et humour se mélangent, le trio est sexy, plein de ressources. Sydney, Valérie, Abbey ont leur mentor, Johnny mais surtout Deuce au look de Sean Connery. Elles déboulent sur des skis, paressent sur les plages d’Hawaï où elles sauvent la flotte du Pacifique, déjouent les plans d’un mystérieux prince à Las Vegas, affrontent des kamikazes.

Danger girlCet album très coloré avec les plastiques irréprochables des trois héroïnes (qui ont aussi un cerveau bien fait) sous les crayons de plusieurs dessinateurs rassemble des inédits de ces Danger Girl à la James Bond et Mission Impossible réunis. Une série qui joue la carte des origines multiples, compilation des thèmes de séries ou de films connus, le tout léger et accrocheur.

Au dessin, J. Scott Campbell, Arthur Adams, Joe Chiodo et Phil Noto. Au scénario Andy Hartnell co-auteur avec Campbell qui fédèrent les aventures. Un petit faible pour Adams dans La Folie des Grandeurs, épisode au dessin plus européen que les autres et plus classique. Mais à ne pas manquer, l’épisode délirant des Soutifs à motifs, un vrai moment surréaliste, décalé et bourré d’humour. Un comic d’été parfait entre deux plongeons. Amusant enfin que l’album soit sous-titré Destination Danger, du nom d’une vieille série TV devenue un classique. De belles illustrations ponctuent l’album et les épisodes.

Danger Girl, Destination Danger, Glénat Comics, 19,50 €