Mélusine T24, l’envers vaut l’endroit

Elle est toujours à l’école des sorciers Mélusine et elle va avoir à accomplir une épreuve de fin de stage. Pas évident quand on est accompagné d’un lézard dragon et d’une jeu fée empotée. Du charme et un caractère bien trempée, la jeune sorcière crée par Clarke et Gilson continue avec toujours autant de fougue son apprentissage. On en est au tome 24 sous le crayon de Clarke (lire son Dilemma) seul depuis le 21 qui sait aussi bien distiller de l’humour et de la dérision dans ses pages. 

MélusineDirection Harrebourg pour Mélusine et Mélisande très perchée pour désenvouter le village où est né un redoutable sorcier, Malphastolas. Diableries et tout genre, les deux copines ont pris avec elle un lézard qui est en fait un dragon confié par la tante de Mélusine. La bestiole certes encombrante et enflammée va se révéler pratique. Au village pendant la nuit Mélusine et Mélisande se retrouvent la tête à l’envers et doivent affronter un magicien aux redoutables sortilèges, Magor, qui recherche les formules cachées par Malphastolas.

Une aventure sans dessus dessous amusante, parfaite lecture estivale avec une héroïne qui a, depuis longtemps, plus d’un tour dans son sac. Avec son côté d’adolescente sympathique, Mélusine tient bien la distance, sans complications et bien dirigée par Clarke dont le dessin est très ancré au personnage.

Mélusine T24, La Ville fantôme, Dupuis, 10,60 €

La Ville fantôme
Clarke ®