Robilar ou le Maistre chat, malin minou

On ne va pas dire qu’on est totalement surpris par ce Robilar Maistre chat. Botté, Potté, le minou a déjà vécu des vies de contes et d’aventures. Sauf que cette fois, il a tout du chat de Cendrillon, gras, indolent, qui va tourner casaque contraint et forcé, vengeance oblige. Avec un humour joyeux, tout feu tout griffes que le dessin de Sylvain Guinebaud exhorte, David Chauvel s’est fait, nous a fait, un joyeux plaisir avec cette édifiante histoire où un chat de salon, de cour et de mémère devient un Satanas à bottes de 7 lieues. Tout ça parce qu’un géant a mis ses pieds n’importe où.

Robilar ou le Maistre chat

Une petite balade chez le roi avec sa maîtresse en carrosse, et crac, tous écrasés comme une figue molle, ce qui au fond finit par inquiéter le géant coupable. Que le gros minet survivant, Robilar, voit se transformer en aigle pour fuir. Un brin dans la panade désormais le gros chat gras qui est remarqué par une belle jeune femme qui lorgne sur le non moins beau mais bête Panisse, un blond niais. Le choix est vite fait, Robilar est abandonné à nouveau et prend une raclée par une bande de chats des rues. Survint à nouveau l’abruti notoire, Panisse en personne, qui ramène la bête à la maison mais il va falloir qu’il chasse la souris. Le naturel ça revient vite à un chat surtout quand il est au régime et perd ses kilos. Mais quand on veut le transformer en ragout…

Robilar ou le Maistre chat

Les aventures du minet ne font que commencer. Il va leur en faire voir à ces humains abrutis, à cet ogre géant qui a mis son bonheur en carpette. Un redoutable l’animal, malin comme un singe, non un chat en fait. Il pourrait même se mettre à causer, on est dans un conte. L’air de ne pas y toucher Robilar et bonjour tristesse, ça va dégager dans le paysage. Un scénario riche et replet, comme Robilar, des mimiques à faire verser des larmes de crocodile, un astucieux calculateur, un politique tiens, ça colle. On oublie pas un divin marquis de Carabia, Carabas ? Un chambellan, un roi, une princesse, et un Robilar qui retombe toujours sur ses pattes. Joyeusement iconoclaste et diabolique.

Robilar ou le Maistre chat, Tome 1, Maou !!, Delcourt, 15,50 €

Robilar ou le Maistre chat