Robilar ou le Maistre Chat T2, ni princesses ni soumises

Il n’a pas de pot Robilar. Il a mis sur le trône un ogre dépressif et va vouloir mettre une prime sur la déprime. Il lui faut trouver vite fait une princesse pour son patron qui, ne l’oublions pas, a la dent facile. Mais comme les bons contes font les beaux princes, un bisou pourrait bien retourner la situation. Un concours de princesses, Robilar, voilà l’idée. Sauf que. Dès le premier tome ils avaient fait dans le saugrenue satyrique qui fait mouche. Sylvain Guinebaud et David Chauvel ont fait d’un matou joufflu un Machiavel à moustaches. Dessin et dialogues sont un petit bonheur pas si simple, très travaillé et à l’humour qui déborde en finesse et tendresse.

Robilar ou le Maistre Chat

Il n’a pas le choix Robilar. Il faut que son ogre de roi retrouve sa bonne humeur et son physique de jeune premier. Cœur solitaire ne peut durer. On va battre le rappel et lui trouver princesse à son pied. Mais il va y avoir de tout au menu à la suite d’une diffusion de tracts musclés. Une pocharde, Zellandine, et son lapin, une intello Maria dite Blanche Mièvre, une beauté tordue Nadège le Pois Chiche, Catherinette dit la Bique et Ray Ponce, mystérieuse, elles ne sont pas toutes là pour les mêmes raisons. Toutes ont un animal de compagnie et se préoccupent des termes de la compétition. Couture, décoration, sports, mais rien de cérébral. Il ne reste plus qu’à leurs compagnons animaux à s’unir pour éviter le pire. Robilar lui a une idée. Celui qui le paye le plus cher gagne. La guerre peut commencer.

Un ogre à marier

Top Chef version Grimm mais revu par Robilar, il y a de la magouille dans le conte. Les rapports entre chat et mascottes est d’une drôlerie édifiante, humaine au possible. Qui va gagner le coquetier ? Rebondissements divers et très variés, une chatte s’en mêle. La révolution est prête à éclater. Un régal ces cinq candidates et on n’oublie pas les dépossédés royaux enfermés dans les oubliettes au tome 1. Aristochats et Calvo pas loin et une ultime épreuve à ne pas manquer. Que du plaisir qui fait aussi dans émancipation.

Robilar ou le Maistre Chat, Tome 2, Un ogre à marier, Delcourt, 15,50 €