Un Homme de goût T2, l’ogre est tombé sur un os

Un Homme de goût A la fin du tome 1 on se demandait comment Cha et Eldiablo allait bien pouvoir conclure les aventures culinaires de leur Homme de goût. Pablo est un ogre certes sympathique mais qui a grand appétit et cela depuis des siècles. Quand la fliquette Jamie qui lui colle aux fesses se retrouve prise au piège, on ne peut qu’attendre qu’elle finisse au mieux en steak tartare. Mais voila, ogre peut-être mais astucieux le Pablo qui a une idée en tête. 

Attaché comme un saucisson la Jamie et Pablo rigole, hachoir à la main. Mais à mourir bouffée elle le décide à lui raconter sa vie avant d’en finir. Il va lui en apprendre sur ses origines le Pablo depuis Gengis Khan, sur le Petit Poucet, sur les frères Grimm, son voyage en Amérique et son copain Sasquatch ou les flics de chez Pinkerton qui lui ont servi de quatre heures. Une vie d’ogre, quoi, jamais rassasié. La Julie n’en mène pas large mais apprécie le Bordeaux proposé. Un dernier verre pour la route ?

Une fin à ne pas dévoiler, rigolote et dure aussi, bien amenée. Ce tome 2 aura tenu ses promesses. Noir et rouge sang, humour en plus, cela fait du bien, cela ravigore. Il est même poète à sa façon l’ogre mais avec Julie il est tombé sur un os.

Un Homme de goût, Tome 2, Deuxième service, Ankama, 14,90 €

Deuxième service