Quitter Paris, Annecy à nous deux

Le rêve rarement assouvi de toute Parisienne ou Parisien en mal de campagne et de retour à la terre, Quitter Paris. Mademoiselle Caroline l’a fait et en en a tiré un bouquin qui revient sur les rayons dans une version mise à jour. Et oui le temps passe. Que la montagne est belle comme disait Ferrat mais à condition d’en accepter les codes, les petit ennuis et aimer la neige. Ensuite c’est le bonheur à coup sûr. Enfin presque. Un humour qui fait du bien, permet de relativiser même sans habiter Paris. Lyon, Marseille ou Lille font aussi l’affaire le tout sur fond d’un joli coup de crayon de Mademoiselle Caroline dont on avait beaucoup aimé La Différence invisible.

Quitter ParisIl suffit de se décider, convaincre homme et enfants puis trouver le lieu magique. Annecy c’est très joli, un peu frais l’hiver mais au pieds de montagnes où on trouve encore un chalet typique. Fini le métro, les embouteillages, la pollution, le stress, on revient aux fondamentaux. L’homme trouve un job et c’est parti sous la risée générale des copines qui vous prennent pour une malade. D’accord il faut aimer le reblochon, l’accordéon, le patois local, les congelés et bien se dire qu’on est un étranger dans un monde où tout le monde est parent. Fini les talons hauts, les sacs de luxe, on passe à du Décathlon bien solide et pas très fashion. Couper du bois, il va falloir. Participer aux après-midi démonstration nuisettes et sex toys, il n’y a pas que Tupperware dans la vie. On fait bien attention à ce que l’on dit. Un incident diplomatique avec les locaux arrive vite. Mais si on aime le ski, c’est le bonheur mais pas en jean, c’est démodé.

On en passe et des meilleures de ce journal de bord familial délectable, savoureux et qui a du corps comme le reblochon bien fait. Mademoiselle Caroline est donc en Haute-Savoie, expérience réussie. Heureuse donc même quand le téléphone ne passe pas. En cinq ans rien n’a vraiment changé sur les sommets sauf que Mademoiselle Caroline, les Parisiens elle les appelle les touristes. Un vrai petit moment de bonheur ses tranches de vie d’expatriée soutenues par un dessin dans le ton qui percute bien et renvoie le bel écho de la montagne.

Quitter Paris, Delcourt, 18,95 €

Quitter Paris
Mademoiselle Caroline ®