Deux ans de vacances T3, la fin de l’exil

On arrive au bout du voyage même si c’est sur une île déserte que se déroule l’action de Deux ans de vacances. On sait depuis les deux premiers tomes qu’une bande d’adolescents s’est retrouvée naufragée. Ils doivent survivre dans un milieu hostile et insulaire. Ils ont pu récupérer objets et armes dans l’épave. Mais des pirates débarquent. La cohabitation est bien sûr impossible. Le drame a pris tournure et il faut bien que le happy-end arrive. On n’a jamais vu un Jules Verne mal tourner. Frédéric Brrémaud et Philippe Chanoinat ont adapté ce roman de Verne. Hamo affirme sa ligne claire, détaille les décors et les ambiances. On a un beau panel de personnages aux caractères divers et conflictuels. Les Enfants du Capitaine Grant et les Robinson suisses ne sont pas loins.

Deux ans de vacancesLes combats ont fait des blessés chez les jeunes naufragés. Les pirates sillonnent l’île à leur recherche. Kate soigne les blessés. Un pirate est prisonnier mais semble se désolidariser de ses complices dont leur chef, le terrible Walston. Il mène ses hommes par la force. Les enfants montent un commando pour aller affronter les pirates mais ne les trouvent pas. Au campement, les avis différents sur l’attitude à avoir sur le prisonnier, Monsieur Forbes. Il raconte comment il a assiste à la mutinerie de Walston sur le Severn. Les pirates se rapprochent et abattent du gibier. Il sont dévoilé leur position. Lee enfants les retrouvent. Mais ils ne peuvent les affronter de front. Malgré tout ils prévoient une embuscade. Forbes prend Kate en otage. Les combats sont furieux.

On termine le périple en western. Ensuite on sait bien que ces adolescents perdus, devenus adultes contraints et forcés, vont trouver un moyen pour quitter l’île. Une aventure sympathique, bien mise en images et adaptée avec talent. Des albums à relire d’une traite maintenant que le cycle est complet.

Deux ans de vacances, Tome 3, Vents d’Ouest, 13,90 €

Deux ans de vacances

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*