Les Mondes d’Ewilan, une nouvelle saison adaptée de Bottero

Des mondes parallèles, l’autre monde où peut aller collecter des informations, du savoir, Ewilan a un copain Salim qui dans ses aventures épiques et fantastiques va lui être d’un grand secours. On avait découvert La Quête d’Ewilan adaptée de Pierre Bottero. C’est au tour des mondes de ré-ouvrir le bal. Lylian (Méto) dont on vient de traiter l’adaptation du roman de Raphaëlle Giordano, change de registre avec au dessin Laurence Baldetti et Cecilia Formicola dont c’est la première BD en France. Une balade mouvementée.

Les Mondes d'Ewilan

Ewilan et Salim avant de partir pour l’autre monde, la Terre, vont voir Maniel garde de la cité qui aurait dû accompagner ses parents au delà de la mer des brumes pour voir qui les habitent. Mais il est devenu responsable de la sécurité du palais. Arrivés dans l’autre monde, les deux jeunes gens sont agressés et Ewilan enlevée. Salim peut communiquer avec elle qui lui dit que ses gardiens travaillent pour la police. Elle est transférée dans un laboratoire où des humains sont traités en cobayes. Ewilan a des pouvoirs mentaux qui lui permettent de se libérer. Mais il y a une traîtresse qui vient de son monde et voudrait y retourner, Eléa qui la capture à nouveau. Ewilan est torturée.. Salim se lance sur sa piste rejoint bientôt par Maniel.

Les Mondes d'Ewilan

Un bon titre fantasy jeunesse avec des métamorphoses à découvrir, un tueur et pas d’états d’âme pour les gentils face aux méchants, deux héros sympathiques débrouillards, ce premier tome, La Forêt des captifs, met en place l’intrigue. Un univers très particulier que celui de la double trilogie de Bottero. Un mélange d’aventures pures et d’un certaine forme de science-fiction bien menée panachée de fantastique. Le dessin est lui aussi dans le ton du public visé.

Les Mondes d’Ewilan, Tome 1, La forêt des captifs, Glénat, 15,95 €