Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, évident ?

Il y a au départ le livre de Raphaëlle Giordano, un best-seller. Et aujourd’hui son adaptation en BD. Tout est dans le titre finalement, une évidence. Pas sûr à moins de travailler sur soi comme on dit, en découvrant qu’il existerait une curieuse profession pour mal dans leur peau, les routinologues. Une spécialité inventée par Raphaëlle Giordano et sur lequel repose toute l’histoire de son héroïne. Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, certes, mais pas évident d’arriver à le comprendre, à ne plus se la pourrir cette vie unique qui, en plus, finira un jour, définitivement. Encore une raison de plus de flipper. Lylian au scénario, Sophie Ruffieux (Bien fait !) de son élégant, délicat et très tendance dessin, avec ses couleurs, sont donc aux commandes de ce manuel non pas de savoir-vivre mais de volonté de dévorer la vie à pleines dents, pas de survivre par contre. On joue gagnant mais c’est pas si facile, docteur, non, monsieur le routinologue.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Elle est jolie, a un gamin normal, un mari beau et un job. Grosso modo, elle devrait être heureuse Camille. Ben non, elle bloque dans une routine casanière, sans vraiment de sentiments forts, avec une vision à très court terme et l’impression de passer à côté de sa vie. Le hasard d’une panne de voiture lui fait rencontrer une autre beau mec mais intello, Claude, qui rapidement va établir le diagnostic. « Nous avons autant besoin de raisons de vivre que de quoi vivre », signé l’Abbé Pierre. Platon et le mythe de la caverne à la rescousse, Camille prend la carte de Claude qui se présente comme routinologue. L’idée de le consulter, de lui demander de l’aider va faire son chemin dans le joli crâne de Camille. Travailler son mental pour qu’il arrête lui de imposer sa propre vie de désordre. Au boulot elle en bave aussi. Camille décide de voir Claude. Désormais, c’est à elle de redessiner son projet de vie.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Des hauts, des bas, des surprises, des évidences occultées, tout ce que dit l’album, très écrit, est passionnant. On ne redécouvre pas l’eau tiède. Haro sur ce menteur le mental. Retrouver ses guides, ses passions oubliées pour cause de boulot, de vie au quotidien, il faut remettre les pendules à l’heure autour de vous, et en question ce qui est parfois sensible. Évidemment le message de l’auteure, transmis par la BD, c’est l’optimisme. On vous laisse découvrir les astuces, la séduction, le bonheur de se redécouvrir. Rigolo mais il a un petit côté Fillon jeune le Claude. Un resto dans le noir pour développer sa pleine conscience, ça bouge dans la tête. Bon découpage et adaptation maitrisée car on n’est pas obligé d’avoir lu le bouquin. Au fait, il y en a un de routinologue dans le coin ?

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Soleil éditions, 21,50 €

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une