Le Gouffre de Padirac, les débuts de la spéléologie moderne

Édouard-Alfred Martel est le fondateur de la spéléologie moderne. C’est lui qui sera le premier à descendre dans le gouffre de Padirac et a en exploiter les ramifications, en découvrir les salles. Laurent Bidot et Lucien Rollin au dessin sont partis sur ses traces dans un album passionnant qui raconte la vie d’un homme de courage et d’abnégation. 

Le Gouffre de PadiracUn jeune journaliste est reçu par Édouard-Alfred Martel dans sa résidence. Immédiatement le courant passe entre les deux hommes et Martel va se livrer à celui qui souhaite raconter son parcours. Dès l’enfance, marqué par une visite de la grotte de Gargas, Martel décide de consacrer sa vie à ce que l’on n’appelle pas vraiment encore la spéléologie. En 1889, il descend pour la première fois dans le gouffre de Padirac, explore les galeries et stupéfait pénètrent dans des salles inviolées. Avec des canots de toile et de bois il se promène sur les rivières souterraines accompagné de son équipe. En 1890 c’est une exploration qui marquera le public venu nombreux au bord du gouffre.

Plus tard, dans les années trente, le gouffre sera ouvert aux visiteurs qui accèdent par une tour qui plonge dans les entrailles de la Terre (voir photo). Martel risquera aussi sa vie. Le matériel de l’époque était pour le moins rudimentaire. Martel était un inventeur, un pionnier, un scientifique. Bidot a bien fait d’écrire son épopée, de la raconter. Il le mérite et quand on va à Padirac, c’est à lui que l’on doit de pouvoir se laisser envahir par la beauté des lieux.

Le Gouffre de Padirac, Tome 1, Édouard-Alfred Martel et l’incroyable découverte, Glénat, 13,90 €

Édouard-Alfred Martel et l'incroyable découverte