L’Espace d’un instant, amitié et traumatisme

Comment un ado peut se sortir d’une situation de stress post-traumatique, en un mot évacuer ce qu’il a ressenti plus ou moins conscient face à un acte qui le dépasse ? L’Espace d’un instant de Niki Smith c’est l’histoire de Manuel qui revient au collège et où seront peut-être ses nouveaux copains, un projet scolaire, la nature en pleine campagne qui l’entoure qui vont le sortir du gouffre au bord duquel il vacille. Une Amérique rurale qui est le cadre du premier album de Niki Smith traduit en France.

L'Espace d'un instant

Retour de vacances et Manuel Soto reprend les cours. Est-ce que Mme Winstone va revenir ? Mais pourquoi est-elle absente ? Tout tourne dans la tête de Manuel qui s’installe près de Sebastian et Caysha. Il faut que les enfants se préparent aux exposés de groupe avec M. Pyrell qui remplace Mme Winstone. Ce que vont faire ensemble Manuel, Sebastian et Caysha. Retour en bus scolaire en pleine campagne, Manuel prend des photos et arrive chez Sebastian où un petit veau vient d’être apporté. Que s’est-il passé avec la prof d’art plastique ? Manuel doit trouver des points d’encrage dans ses moments d’angoisse car il semblerait bien qu’il soit impliqué dans l’absence de la prof. Sa maman infirmière a des problèmes financiers. Manuel se réfugie sur son portable et des images violentes lui reviennent à l’esprit.

L'Espace d'un instant

Il faut garder la partie suspense car évidemment rien n’est dit par l’auteur au départ de l’album. On se doute et la progression narrative fait le reste avec beaucoup de talent. L’étude du traumatisme, ses récidives est à la fois précise, humaine, émouvante et d’une authenticité qui montre le travail effectué par Niki Smith. Le trio d’enfants est aussi épatant comme le rôle joué par la photo en thérapie. Un long roman graphique qui ne lasse pas un seul instant, délicat et découverte en prime de ce qu’est la vie rurale pour des gamins. Une histoire d’amitié vraie avec la photo en quatrième partenaire .

L’Espace d’un instant, Rue de Sèvres, 16 €

3.7/5 - (3 votes)