Jeunesse : Migali, Elya et Animal Jack, trio gagnant et les débuts d’Auzou BD

Trois titres Jeunesse à ne pas manquer dont deux qui marquent les débuts des éditions Auzou dans la BD avec des collections en fonction de l’âge. On commence avec les plus jeunes qui ont droit à deux tires, Migali et Elya et sa tribu. Chez Dupuis, on a retenu le bien connu Animal Jack pour le réveil des dodos de Kid Toussaint et Miss Prickly. Des titres à mettre entre toutes les mains de votre progéniture dans un format similaire pratique de 16,5 par 21,5 cm.

Migali est signé par Alexandre Arlène et Fabien Öckto Lambert. Bienvenue à l’académie royale qui envoie à Migali, princesse araignée aux six bras un message. Elle est admise à l’académie et paye le messager avec son chat tout chaud. Elle va y apprendre à se battre, à gagner beaucoup d’argent, à danser avec des princes et au passage faire un coup d’état contre ses parents. Magali, comme toute bonne araignée peut filer sa toile. Pratique quand on dérape. Son chaton revient vivant. Il ne lui reste plus qu’à trouver une armure mais Migali a de drôles d’idées. C’est joyeux, décalé et Migali va faire des rencontres avec d’étonnants camarades de classe. Une petite héroïne au dessin sympa qui devrait plaire avec son humour et sa joie de vivre parfois envahissante.

Migali, Tome 1, Bienvenue à l’académie royale, Auzou BD, 10,95 €

Elya et sa tribu vont affronter les oiseaux de terreur. Milena a mis en scène et en dessin ce titre qui se passe pendant la préhistoire, au paléolithique. La jeune Elya a un petit animal, Léo, comme compagnon tigré, un hyaenodon. Il adore la chasse aux mammouths qu’il attire dans un piège où les attendent les guerriers. Il joue avec Elya mais il est perdu quand il apprend que la famille veut migrer. Il aimerait bien rester avec le clan mais ne pas perdre sa copine. Et il part avec elle vers le soleil, abandonne la glace des montagnes. Dans la plaine il découvre plein d’animaux bizarres avec même des mammouths sans poils. Léo est obligé de s’adapter à un nouveau style de chasse où il faut être très rapide. Très innovant comme ambiance sur des aventures qui sortent de l’ordinaire. Mais il va y avoir de mauvaises surprises.

Elya et sa tribu, Tome 1, Les oiseaux de terreur, Auzou BD, 10,95 €

Animal Jack et le réveil des dodos est le quatrième titre de la série de Kid Toussaint et Miss Prickly. On sait que Jack est un jeune garçon qui a le pouvoir de se transformer en n’importe quel animal, et tout le monde trouve ça normal. Il est un peu rêveur à l’école. Mais il doit partir chez Pop’s car un malheur est arrivé. Sa grand-mère est décédée. Dans le jardin il cherche le téléphone qu’a perdu sa maman. Il se glisse dans un trou, à travers un muret et tombe dans un jardin où il y a un curieux volatile que, malgré ses pouvoirs, il ne comprend pas. Il en fait un dessin et son père lui dit que c’est un dodo qui vivait à l’Île Maurice et a disparu. Pour en savoir plus il faut que Jack se transforme en épervier. Ce qu’il va découvrir est incroyable. Un joyeux et mouvementé retour en arrière dans le temps. Jack a de la ressource pour gérer ce qui pourrait bien devenir une arche de Noé. Toujours aussi efficace avec sa poésie qui se mélange à l’action sur un joli trait.

Animal Jack, Tome 4, Le réveil des dodos, Dupuis, 9,90 €

BD Jeunesse 2021