Afterlife with Archie, zombie fais nous peur

Coucou zombie fais nous peur. A Riverdale on va faire dans le mort-vivant qui a les crocs. Afterlife with Archie est une joyeuse dérive horrifique qui pourrait bien réduire le coin en succursale de vampires assoiffés de sang. Tout ça pour une sombre histoire de toutou qui a eu le mauvais goût de ressusciter. Roberto Aguirre-Sacasa et Francesco Francavilla sont dans la plus pure tradition du genre, pop et trash avec effets spéciaux grand-guignolesques. Archie va avoir du boulot pour éviter que tout dégénère.

Afterlife with Archie

Y a des fois où une sorcière devrait éviter de rendre service. Quand le chien de Juggie meurt renversé par une voiture, Sabrina en a pitié. Mais on ne joue pas impunément avec la nécromancie. Surtout contre l’avis de ses tantes, sorcières expérimentées. Salem le chat qui parle de Sabrina n’est pas d’accord non plus. Le chien revient du monde des morts mais aurait un petit côté agressif au point de mordre Juggie. Et le beau gentil garçon devient peu à peu un zombie tout en se rendant compte qu’il y a comme un malaise. Dans le voisinage il va contaminer à tours de bras le Juggie. Une fête va vite tourner en enfer et Blanche-Neige va y laisser sa peau mais devenir une vorace vampire. Zombie qui roule amasse les copains. Va falloir évacuer mais c’est peut-être trop tard.

Afterlife with Archie

Archie va prendre les choses en main. On confine, comme quoi ça marche aussi contre les zombies. Horreur pure avec un soupçon d’humour, ce comic fait dans le noir à tout niveau. Et ce n’est qu’un début. Il va falloir fuir Riverdale pour les survivants mais ce sera une autre histoire. Pour fans inconditionnels.

Afterlife with Archie, Glénat, 14,95 €