Riad Sattouf par lui-même, 100 dessins pour défendre la liberté de la presse

Reporters Sans Frontières pour son numéro annuel publie le meilleur de Riad Sattouf. Comment devient-on Riad Sattouf ? De ses dessins d’enfant au succès planétaire de son autobiographie (le cinquième tome de L’Arabe du futur (Allary Éditions) sort ce 5 novembre 2020) , Riad Sattouf raconte à la première personne les secrets des planches qui ont jalonné son parcours. Un cadeau de Noël engagé à 9,90 €.

Riad Sattouf

Depuis deux ans, RSF propose à ses lecteurs un rendez- vous autour du dessin. Un pari réussi et réédité cette année avec un géant de la bande dessinée Riad Sattouf. « Parler du monde, c’est parler de sa diversité, de sa complexité, de sa lumière mais aussi de sa noirceur. » Un choix éditorial qui coule de source car sans frontières ? l’auteur l’est plus que personne. Ses romans graphiques vont de la Syrie à la Bretagne (L’Arabe du futur) en passant par les aventures du looser trentenaire Jérémie (Les Pauvres Aventures de Jérémie) ou encore la France dystopique de Pascal Brutal. Ardent défenseur de la liberté d’expression, Riad Sattouf l’est également. Son œuvre frappe précisément car elle est sans tabou, mais aussi sans jugement.

Riad Sattouf

Quant à la presse, elle fait partie de l’ADN de l’artiste depuis bien longtemps. Collaborateur de Charlie Hebdo entre 2004 et 2012 pour sa rubrique La Vie secrète des jeunes, il est depuis 2016 chroniqueur de la pré-adolescence française sur la célèbre dernière page de L’Obs où il raconte la vie de la jeune Esther (Les Cahiers d’Esther).

100 dessins pour la liberté de la presse On retrouve dans ce numéro le meilleur de Sattouf ponctué de textes inédits : le récit hilarant du journaliste Arnaud Gonzague qui a rencontré Ia vraie Esther, le témoignage du fidèle compagnon de route et éditeur Guillaume Allary, la lettre d’amour du disciple Vincent Lacoste, et celle d’un maître de la bande dessinée Philippe Druillet. Un album unique qui permet de se balader dans la bulle de l’un des plus fins et des plus libres reporters de notre temps. Avec aussi Najah Albukai, Leila Slimani, Charline Vanhoenacker.

Fondée en 1985, Reporters sans frontières œuvre pour la liberté, l’indépendance et le pluralisme du journalisme partout sur la planète. Dotée d’un statut consultatif l’ONU et Ionesco, l’organisation basée Paris dispose de 12 bureaux dans le monde et de correspondants dans 130 pays, Elle soutient concrètement les journalistes sur le terrain grâce à des campagnes de mobilisation, des aides Égales et matérielles, des dispositifs et outils de sécurité physique et numérique. L’organisation est devenue un interlocuteur incontournable pour les gouvernements et les institutions internationales et publie chaque année le Classement mondial de la liberté de la presse, devenu un outil de référence. La vente des albums de photographies ou de dessins comme Sempé et cette fois Sattouf, constitue une ressource essentielle pour Reporters sans frontières (30 % du budget annuel).

Reporters sans frontières

Grace au soutien de ses partenaires : France Messagerie, le SNDP, Culture Presse, les Maisons de la Presse, Mag Presse, Mediakiosk. Promap, Relay, Interforum, la Fnac, ainsi que toutes les enseignes qui diffusent gracieusement l’album. Les bénéfices de ces ventes sont intégralement reversés à l’association.

Riad Sattouf, 100 dessins pour la liberté de la presse, Reporters sans frontières, 9,90 €