L’Aviateur T2, french connection

L'AviateurOn avait laissé le futur Tanguy-la-vie-dure à la fin de la première guerre mondiale après des aventures africaines mouvementées et bien sûr aéronautiques. Un père pasteur quelque peu cinglé, un avion sur lequel il a appris à piloter mais sans brevet, pour ce deuxième épisode chronologique le jeune homme débarque à Paris avec frère et mère, toujours passionné d’aviation. Jean-Charles Kraehn a donc repris un personnage secondaire rencontré brièvement dans Tramp dessiné par Patrick Jusseaume pour en faire son Aviateur. Erik Arnoux avait dessiné avec Chrys Millien le premier tome. Cette fois Millien tient le manche tout seul dans une seconde aventure un peu compliquée.

L'Apprentissage
Millien ®

En rentrant en France depuis Saigon en 1953, Calec se replonge dans les carnets que lui a confié Tanguy-la-vie-dure. On est en 1920 et Josef, son frère Mose, sa sœur et leur frère sont à Paris. Les deux garçons travaillent chez Caudron, l’avionneur qui désormais fabrique des charriots. Mose a des fréquentations douteuses et se lie à un apache, l’Eustache. Josef rêve de voler à nouveau et remet en état avec un vieux mécano, Oscar, un Caudron G3 qui appartient au vicomte De Plessix. Il veut s’engager dans l’aviation mais ses exploits africains le suivent et de plus il est Alsacien donc ancien sujet allemand. Refusé, il voit son frère devenir une sorte de messager à moto des truands locaux. L’héroïne et la cocaïne commencent à envahir le marché de la drogue. Josef emprunte le G3 du vicomte. Il a une idée, ramener par air des cargaisons d’héroïne récupérées dans le Midi pour Milo, un caïd. Josef réussit ses vols et passe ses brevets pendant que son frère se bat au couteau avec l’Eustache pour une histoire de fille.

Un épisode qui mélange les genres, trafic de drogue balbutiant, go fast aérien avant l’heure, les Apaches sont sur leur fin, poursuite aérienne au dessus des rues de Paris, Josef passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Le dessin de Millien tient bien les airs en particulier ses avions. Le tout manque un peu de force pour cet épisode qui se cherche trop et finit à la va-vite après un tome 1 plus nerveux et écrit. A suivre pour savoir sous quels cieux se dérouleront les prochaines aventures de Josef.

L’Aviateur, T2 L’Apprentissage, Dargaud, 13,99 €