Toujours plus à l’Ouest, Viny K. en Afrique

Un journaliste un brin déjanté ex-drogué qui tente de s’en sortir, une rébellion en Afrique, deux meurtres à Paris, un envouteur par correspondance, Toujours plus à l’Ouest renie avec les étonnantes aventures de Viny K. C’est lui le reporter qui ne sait pas toujours vraiment où il met les pieds sous la plume et le crayon réunis de Erwann Terrier et Vincent Bernière chez Dupuis.

Une stupéfiante aventure de Viny K. Il veut s’en sortir Viny de la drogue. Journaliste décontracté mais accrocheur, deux meurtres le mettent par hasard sur une affaire qui va le propulser en Afrique sur les traces d’un trésor de guerre. En fait il doit convaincre une envouteuse de mettre un terme à distance aux souffrances d’un de ses copains. En contrepartie Viny sait comment récupérer un magot. Sauf qu’en Afrique la raison parfois déraisonne. Un dictateur qui a une balle dans la tête ce qui l’a rendu fou furieux, un mercenaire qui rêve du pouvoir et a des hyènes comme gardes du corps, Viny K. va louvoyer entre les balles, les réseaux de prostitution et découvrir pourquoi il s’est mis à la drogue. Au passage il sera capturé par le mercenaire et participer à un règlement de comptes sanglant.

L’histoire est nerveuse. Le mercenaire ressemble à Klaus Kinski. Il y a en toile de fond les mystères insondables de l’Afrique et des solution aux problèmes pas toujours cartésiennes pour un occidental. Il est marrant Viny dans ce tome 2. Un dessin réaliste et caricatural (on reconnaîtra un ex-ministre de l’intérieur à cheveux jaunes) pour ce Viny sympathique qui a un petit côté professeur Tournesol et Tintin réunis.

Une stupéfiante aventure de Viny K., Tome 2, Toujours plus à l’Ouest, Dupuis, 14,50 €

Toujours plus à l'Ouest