L’Ange aux ailes de lumière, à la poursuite du mythe

Une nouvelle saga interstellaire. Les Terriens ont conquis de nouvelles planètes mais perdu parfois le souvenir de leurs origines, régressé. Adapté du roman de la mystérieuse Julia Verlanger, L’Ange aux ailes de lumière met en scène un duo envoyé par la Confrérie des Étoiles qui doit prendre contact avec ces planètes, leur population, voir si une collaboration est possible. Au lieu de la jouer profil bas, ils vont s’embarquer dans une galère difficile à gérer. Harry Bozino est au scénario, Carlos Magno au dessin de ce diptyque très nerveux.

L'Ange aux ailes de lumière Jatred a été récupéré sur une planète rétro par la Confrérie des Étoiles. Il en est devenu un agent. Pour sa première mission, on lui adjoint la rebelle Valika dont les parents sont hauts placés dans la Confrérie. Pas contente d’avoir un primitif pour partenaire. A leur arrivée sur Vaeroya, dans la capitale Tadepani, l’ambassade leur demande de ne pas faire de vagues. La situation est tendue. Les nouvelles autorités sont anti-terriennes. Mais le duo va aller faire un tour en ville où on s’apprête à décapiter deux femmes dont une enceinte. Intervention immédiate de Jatred et Valika, pas très tentée pour la sauver, et la ramener blessée à l’ambassade. Débuts des ennuis pour tout le monde.

On se doute bien que la future mère a, en plus du bébé, un secret concernant le père. Et que Jatred et Valika vont avoir du pain sur la planche. Le premier tome cadre l’action. Un scénario bien balancé, clair et qui progresse en toute logique, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce genre d’histoire. Un dessin un peu figé mais efficace. On se laisse emporter au pays des anges.

L’Ange aux ailes de lumière, Tome 1, Les Humanoïdes Associés, 14,20 €

L'Ange aux ailes de lumière

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*