L’Herbier Sauvage T2, Vehlmann poursuit sa cueillette

Avec le tome 1 de L’Herbier Sauvage on avait découvert un Fabien Vehlmann narrateur et auteur, témoin d’aventures érotiques. Le tout avec comme illustratrice Chloé Cruchaudet. Pour le tome 2, Vehlmann a choisi David Prudhomme, autre style de dessin, mais pour un contenu dans la droite ligne de son premier essai. Il recueille les témoignages de ceux qui lui font confiance, sans tabou, utilise, il le précise dans sa préface, un jeu de cartes spécialement conçu. Des questions tirées au hasard permettent d’aborder en direct le sujet. Il ira même, comme serveur pas plus, assister à une orgie. Il rassemble ces herbes folles, « ces plantes rares » comme il dit pour enrichir son herbier. Un ouvrage sensible, certes cru, mais authentique. Et sincère.

L'Herbier SauvageUne rencontre Place Clichy, un homme qui se souvient de sa lecture du rapport Hite, bible de la sexualité américaine, pour une première fois inoubliable. Il y a aussi, dans la foulée, cette femme à Dakar à qui on propose d’être la deuxième épouse. Dans les Chemin creux, elle a 66 ans, génération de liberté totale et hante Paris pour des rencontres multiples et joyeuses. Tout au long des portraits, même si ils concernent une frange précise de la population, on constate que le sexe est roi. Au moins pour ceux qui en parle. Préoccupation, fantasme, peut-on parfois parler d’obsession ? Sûrement. Vehlmann fait fonction d’aventurier ethnologue sut la piste de cas à la fois simples et compliqués. Il ne joue pas, enregistre et questionne. Une statue de bibliothèque municipale, des souvenirs d’ados, de plage, de baignoire ou de hammam, le choix est vaste.

La question qui se pose est ce que ressent le lecteur de ce tome 2. Voyeurisme soft, étonnement, on le disait déjà pour le premier. On n’est pas plus avancé, encore qu’on découvre parfois des profils inédits interpellants, et que l’exercice de style soit de qualité en particulier d’écriture. Et d’illustration par Prudhomme, dessins simples et charnels. Les lecteurs devront être majeurs pour découvrir cet album hors du commun.

L’Herbier sauvage, Tome 2, Soleil-Noctambules, 19,99 €