Un Destin de trouveur, incomparable Gess

L’Œil de la nuit avec Lehman, ou le premier volume des Contes de la Pieuvre, La Malédiction de Gustave Babel, on a toujours eu un faible pour le superbe travail de Gess. Capable d’un trait réaliste qui cerne et donne un relief incomparable à ses personnages, inventant des histoires où le grand feuilleton se mêle à un fantastique brillant, Gess publie un nouveau bouquin qui est un petit bijou, toujours dans la série des Contes de la Pieuvre. Un Destin de Trouveur est une fresque endiablée, noire et magique aussi, dans un Paris fin XIXe qui, allez savoir pourquoi, a un air du Berlin des années vingt. L’inspecteur Émile Farges a un don mais qui pourrait bien lui coûter cher. Une plongée en apnée dans un roman picaresque et bourré d’émotion dramatique. Gess devrait être en dédicace à Montpellier à la librairie Azimuts le 31 mai. On y reviendra.

Un Destin de trouveurL’inspecteur Émile Farges a un ennemi mortel, l’Hypnotiseur, qui va le prendre dans ses filets, lui et son adjoint qu’il poussera au suicide. Farges aura des nuits mouvementés car l’Hypnotiseur lui a implanté un cauchemar horrible dans la tête. Un assassin psychopathe mais qui, comme Farges, a un don. Dont Farges va douter. Farges en jetant un caillou sur une carte peut localiser un suspect, un lieu, une personne disparue. Il peut suivre le caillou aussi. Dès l’enfance son père a diagnostiqué son pouvoir. Mais Farges n’est pas apprécie par certains de ses collègues. A l’auberge de la Pieuvre, le seigneur qui n’est autre que l’Hypnotiseur est recruté par un des maîtres du crime, la Bouche. Depuis dix ans Farges le recherche. Mais sa femme et sa fille sont enlevés par la Bouche, éminent membre de la Pieuvre, sauf que Léonie, son épouse, a de la ressource. Et la femme et sa fille de la Bouche ont été aussi kidnappée. A Farges de les retrouver si il veut revoir sa petite famille vivante.

Un Destin de trouveur

C’est toute la vie du Trouveur et de Léonie qui va défiler dans le récit. On ne se borne pas à une enquête mais bien à un tout qui, de l’enfance à l’âge adulte, marié et père de famille, mène Farges et les siens sur le chemin de leur destin. Un brave type, courageux, aimant, face au crime maffieux protégé par des politiciens qui en croquent, l’inspecteur créé par Gess est une synthèse mais avec en plus son fameux don. Gess déroule le fil implacable de son feuilleton où vont apparaître des malfaisants de tout bord acoquiné à la Pieuvre et une surprise, la Bête, personnage tout en nuances malgré sa violence, qui a droit à une histoire courte en fin d’album. Du beau monde tout ce casting avec une mise en page soignée, un découpage très efficace dans lequel on se glisse sans difficulté à la suite de Gess et de son Trouveur pour des aventures incomparables et sans concession.

Un Destin de trouveur, Un récit des contes de la Pieuvre, Éditions Delcourt, 25,50 €

Un récit des contes de la Pieuvre