Uderzo : la paix retrouvée et le tome 2 de l’intégrale de ses œuvres de 1951 à 1953

Deux belles nouvelles en même temps qui concernent Uderzo. La première est d’ordre privé et aurait dû le rester. La paix est revenue au sein de la famille Uderzo et on ne pouvait que le souhaiter quand on connaît la gentillesse du dessinateur d’Astérix. Ensuite, le second tome de l’intégrale de tous les travaux d’Albert Uderzo vient de paraître. Philippe Cauvin et Alain Duchêne ont continué leur magnifique travail de recherche, de compilation, un boulot de Samaritain, qui restera comme indissociable de l’œuvre d’Uderzo.

Uderzo1951 est une grande année, tout le monde le sait. L’auteur de ces lignes le premier. 1951, c’est le début de Belloy, chevalier sans armure et la rencontre de Charlier et d’Uderzo. Il rencontre aussi Goscinny. Les deux hommes commencent cette année là une belle histoire d’amitié et de création. Uderzo ouvre par une interview ce tome 2 dans laquelle il revient sur ces deux rencontres. Belloy, c’est Robin des Bois culturiste. Il est publié dans la presse enfantine. Ensuite Oumpah-Pah fais ses débuts et évoluera au fil du temps après être resté longtemps dans les cartons. Uderzo fera aussi des strips destinés à rappeler les règles de bonne conduite et de politesse. Ils sont repris dans l’intégrale et mériteraient que l’on s’y penche avec attention même si certains sur le tabac feraient bondir aujourd’hui.

BelloyEt puis il y a la plus belle des rencontres, celle d’Uderzo avec Ada, sa future épouse et femme de sa vie. On passe à la période Sa Majesté, des dessins vérité au look très US. En 1952 c’est la première série avec Goscinny, Jehan Pistolet qui sera republiée plus tard dans Pilote. Pistolet est un corsaire facétieux qui va précéder les aventures d’un grand nom des voyages lointains, Marco Polo.

420 pages au total composent cette intégrale que l’on feuillette avec plaisir et un brin de nostalgie. Restent encore un bon bout de chemin pour les auteurs avant de boucler la publication de toute l’œuvre d’Uderzo, un travail de Romains par Toutatis mais qui en vaut bien la peine.

Uderzo, L’intégrale, Tome 2, 1951-1953, édition de luxe, Albert René et Hors Collection, 69 € 

Albert Uderzo
Albert Uderzo lors de son dernier passage à Montpellier. JLT ®

Un rappel du tome 1 qui recense de 1941 à 1951, les débuts de l’un des plus grands maîtres de la BD

UderzoOn y découvre Flamberge gentilhomme gascon ou Le Prince Rollin, Capitaine Marvel Junior pour le journal Bravo. Des introuvables dont les originaux ont disparu et qu’il a fallu chercher dans les publications de l’époque. Mais dont le dessin porte déjà la marque du talent d’Uderzo.

Uderzo, L’intégrale, Tome 1, 1941-1951, édition de luxe, Albert René et Hors Collection, 69 €