Le Vent des Libertaires, anarchie sans partage

Quand la révolution bolchévique prend le pouvoir en Russie en 17, que le communisme de Lénine s’implante, il y a déjà résistance une autre forme de renouveau politique, l’anarchie. C’est ce que raconte Le Vent des Libertaires à travers le destin légèrement romancé de Nestor Makhno, en Ukraine, dont le parcours sera un combat permanent et un refus total de la mainmise communiste. Ce qui deviendra très dangereux sous le stalinisme. Philippe Thirault (Les Voleurs de beauté) au scénario et Roberto Zaghi au destin mettent en scène un Nestor Makhno qui va commencer très tôt à être un courageux empêcheur de gouverner en rond.

Le Vent des LibertairesEn 1934, la droite française et les ligues ont tenté le coup d’état. Et échoué. Mobilisation des partis de gauche dont à Renault où travaille Nestor Makhno qui refuse toute concession à Thorez valet de Moscou et du PC. Dans l’ombre, des hommes de la police secrète soviétique le désigne comme cible à un vieil ami de Nestor, Zimorski. Nestor est devenu trop embarrassant. Un vrai cas d’école, Nestor, petit paysan ukrainien que sa mère cède à une riche famille qui veut adopter un garçon. Mais trop rebelle Nestor se dit descendant d’un chef cosaque. Battu, corrigé, il résiste mais se lie d’amitié avec sa sœur adoptive, Katrin. Il finit par s’enfuir du domaine où il est remplacé par Daniel, un garçon pire que ses parents adoptifs, cruel et violent. Nestor qui a vingt ans vient revoir Katrin en 1907 et se heurte à Daniel qui a fouetté un de ses amis. Nestor plaide la cause de la révolte populaire. Il rejoint une bande d’anarchistes armés.

Le Vent des Libertaires

Rien ne va l’arrêter Nestor Makhno. Il passe par toutes les formes d’actions violentes, échappe de peu à la pendaison mais pas à la prison. Il en profitera pour se faire une culture révolutionnaire, toujours anarchiste, ni dieu, ni maître. On le suit grimpant les échelons alors que la révolution russe de 1917 se prépare. Un Robin des Bois d’Ukraine, sans concession ni pitié. On verra dans la suite de ce diptyque qu’il est allé loin ce libertaire incontrôlable par les bolcheviks. On lira avec beaucoup d’intérêt en fin d’album la biographie de Nestor Makhno par Yves Fremion. Un tout qui apporte une autre vision de la période et celle d’un homme hors du commun.

Le Vent des Libertaires, Tome 1, Les Humanoïdes Associés, 14,50 €

Le Vent des Libertaires