Le Signe, petite musique infernale

Le SigneUne histoire qui commence comme un petit drame familial et qui part en vrille vite fait bien fait, Le Signe est une grosse boule d’angoisse prête à exploser à tout moment dans laquelle on découvre un écrivain en mal d’inspiration qui ne supporte plus la voisine pianiste du dessus. Banal, sauf qu’il n’a pas tout compris le pauvre garçon et qu’il commence une lente descente qui ne peut finir qu’en enfer. Philippe Thirault signe ce thriller horrifique que Manuel Garcia, d’un trait qui joue sur le noir et le blanc orchestre bien pour frapper l’esprit de ses lecteurs fébriles.

Le Signe
M. Garcia ®

Alex Morsen a écrit un best-seller et depuis rien qui ne fonctionne correctement. Il vit avec sa femme et ses deux enfants dans un appartement perturbé par la voisine de dessus qui passe sa journée au piano pour préparer le conservatoire. Malgré les plaintes d’Alex elle continue entourée elle aussi de ses deux enfants qui ont une drôle de tête. Dans le chalet de son père, Alex trouve un bouquin d’envoûtement qui permet, grâce à un signe, de se débarrasser définitivement des gêneurs. Alex tente le coup mais aurait mieux fait de s’abstenir.

Tout se tient dans cette histoire. Il faut bien en intégrer chaque détail au fil du récit. Même les nounours dérapent. Une malédiction investit peu à peu la petite famille avec un point de départ occulté par l’écrivain. Vraiment prenant et aurait mérité quelques pages de plus pour bien cadrer le scénario. A ne pas lire à la veillée ou si on aime le piano.

Le Signe, Glénat Comics, 14,95 €