Malouines, des pilotes argentins héroïques

Une intégrale qui reprend les trois volumes consacrés chez Paquet à la guerre des Malouines par Walther Taborda au dessin et Nestor Barron. On se souvient peu de cette guerre entre David et Goliath à l’autre bout du monde, à 1000 kms des côtes argentines. Même si ce sont eux qui ont engagé les hostilités et envahi les Malouines possession anglaise, les Argentins avec les moyens du bord vont tenir en échec le lion britannique et sa première ministre intraitable Magaret Thatcher. Dans Malouines on découvre comment la chasse et le bombardement de l’aviation argentine se sont invitées dans la cour des grands. Certes l’issue finale on la connaît mais l’histoire valait la peine d’être racontée en particulier pour tous les fans d’aviation et pour souligner l’héroïsme des pilotes argentins.

MalouinesMai 1982, l’Argentine a voulu récupérer les îles des Malouines qu’elle considère comme territoire national et persuadée que le Royaume-Uni ne va pas s’embarquer dans une guerre lointaine pour une poignée de résidents. Sauf que Madame Thatcher a les nerfs et les Anglais sont têtus. La guerre sera maritime et aérienne. Les Faucons, les pilotes argentins, ont de vieux Skyhawk, quelques Étendard français, des Mirage mais surtout une poignée de redoutables missiles Exocet dont ils ne sont pas censés savoir se servir. Mais ils vont apprendre vite et leur courage sera à la hauteur du défi qu’ils vont imposer à l’armada britannique. Le Capitaine Carballo a toujours rêvé d’être pilote. Sur son Skyhawk il est en première ligne mais son escadrille se trompe de cible et attaque un navire argentin. Mirage et Harrier s’affrontent. Un Mirage est abattu par erreur. Carballo touche une frégate anglaise. Les Argentins reprennent la main.

Falkland ou Malouines, le nom change selon le camp. Tout est vrai dans cette saga en trois albums avec, il le fallait, une part de romanesque. Ce sont les témoignages des pilotes survivants qui ont servi aux auteurs pour bâtir leur récit très documenté. Des scènes de combats aériens parfaites, précises. Les Argentins ont sans aucun doute possible coulé le Coventry et touché l’Invincible R05 sur lequel était le prince Andrew. Les Anglais diront que non. Une guerre inutile qui aurait sûrement pu se régler diplomatiquement. Les pilotes argentins ont été d’un courage démoniaque et exemplaire.

Malouines, Le ciel appartient aux faucons, Intégrale, Paquet, 29 €

Le ciel appartient aux faucons
Paquet ®