Malouines T3, une poignée de pilotes et d’Étendard

Plus de vingt ans déjà que l’Argentine et la Grande Bretagne se faisaient la guerre, la vraie, pour quelques îles paumées. Les Malouines allaient défrayer l’actualité et montrer l’impétuosité courageuse des pilotes argentins faces aux moyens supérieurs des britanniques. Dans Malouines, la série de Paquet consacrée au conflit, le tome 3 montre que les Argentins ont tenté le tout pour le tout grâce à un matériel aérien éprouvé, les Étendards de conception française.

MalouinesLa partie semblait gagnée. Les Anglais allaient récupérer les Malouines grâce à leur supériorité aérienne et leurs bâtiments de guerre. Les Étendards argentins étaient mal entretenus et la France ne livraient plus de pièces détachées. Quant à la poignée de missiles Exocet les Argentins n’étaient pas sensés savoir les programmer. Sauf qu’un manuel a trainé là où il ne fallait pas. Résultat les pilotes mal équipés allaient infliger au moins provisoirement une raclée aux Anglais. Ravitaillement en vol en longue distance, attaque là où on ne les attendait pas, les Argentins sur leurs Étendards et leurs vieux Skyhawks rafistolés coulent le HMS Sheffield et l’Atlantic Conveyor. En prime ils endommagent l’Invincible sur lequel sert le prince Williams. Cela ne changera rien à la fin de l’histoire mais l’honneur sera sauf pour l’aviation argentine.

Avec un intéressant retour et mise en perspective des raisons de ce conflit méconnu, les témoignages des pilotes argentins, un dossier photos, Malouines et ses trois albums sont un témoignage historique. Les Anglais avaient oublié qu’une poignée d’hommes, comme leurs pilotes pendant la Bataille d’Angleterre, pouvaient battre plus forts qu’eux. Bon dessin réaliste de Taborda sur un scénario bien documenté de Nestor Barron.

Malouines, Tome 3, Super-Étendard, Paquet, 13,50 €

Super-Étendard