Passe moi l’ciel T7, un gai luron ce sacré Saint-Pierre

Un tome 7 des aventures extraordinaires de ce sacré Saint-Pierre dans Passe moi l’ciel. Stuf et Janry ont transformé en héros caractère variable le portier du paradis. Un gai luron enfin presque, car il peut avoir des idées noires, Saint-Pierre, et faire la tête ce qui est mauvais signe pour les âmes en peine qu’il réceptionne.

Passe-moi l'cielOn a dit que Dieu n’avait pas réponse à tout. Saint-Pierre non plus. Des fois il en même marre de trier les mortels. Alors il s’en remet au hasard. Il a de l’humour, fait des stages de décontraction aux portes de l’enfer chez Satan. Il aime les gags, Saint-Pierre, pas toujours de bon goût. Satan a du répondant, un alter ego, qui aime la cuisine et les damnés grillés. Des fois, il se trompe, le porteur des clés du paradis. Cauvin, le prénom c’est Raoul, oui, mais pas Bauvin. Dommage pour les chasseurs de dédicaces à auréole. Et puis pas question d’arriver débraillé devant lui, sinon ça va chauffer aux enfers.

Tout est à l’avenant au paradis. Janry ose tout et ça marche. On est sur le nuage avec Saint-Pierre mais pas vraiment pressé de lui serrer la louche. Autant être un témoin amusé le plus longtemps possible de Passe moi le ciel.

Passe-moi l’ciel, Tome 7, Tenue correcte exigée, Dupuis, 10,60 €

Tenue correcte exigée