Sisco T7, le retour en France d’un empêcheur de trucider en rond

On avait laissé Sisco en prison à New-York. Il fallait bien qu’il en sorte. Son séjour n’aura pas été de tout repos. Ses patrons de la DGSE veulent le récupérer histoire de servir une fois de plus les intérêts présidentiels. Dans La Loi de Murphy, titre du tome 7, Benec et Legrain ouvre un nouveau diptyque musclé.

SiscoSisco a eu des ennuis dans sa prison. Grande gueule il ne s’est pas fait des amis et il vaudrait mieux qu’il aille prendre l’air ailleurs. La CIA ne serait pas contre mais les Français ne sont pas chauds. Le Président de la république donne son accord pour que Sisco redevienne parisien. Au Pakistan un ingénieur atomique va partir pour la France et sera protégé par les services français. Sisco et lui arrivent en même temps à Roissy. Sisco lui évite le pire dans un attentat qui échoue. Mais ce n’est que partie remise pour l’avenir du Pakistanais. Sisco sert de bouc émissaire et n’a pas l’intention de se laisser faire. Il n’aime pas se faire piéger et va ruer dans les brancards.

Rien à dire même si on n’est pas vraiment surpris par le scénario. Sisco continue à être un agent très spécial, mauvaise tête, affreux et efficace. Il est méchant Sisco enfin pour l’instant, sans états d’âme. Legrain maîtrise ce nouveau volet d’un thriller sans concession qui est un parfait moment de détente.

Sisco, Tome 7, La Loi de Murphy, Le Lombard, 12 €

Dédicace de Thomas Legrain